Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme quatre vents principaux (Irénée de Lyon)

Comme quatre vents principaux (Irénée de Lyon)

Les noms des Évangélistes ont une signification et n'ont pas été choisis par hasard même si les Evangiles sont anonymes.

Nom de Matthieu

Matthieu signifie "don de Dieu" en latin, 

Ephésiens 2:8  Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Jean 4:10  Jésus lui répondit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire ! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive.

Le nom de Matthieu est un surnom comme Marc

 Nom de Luc

Luc signifie "lumière", qui veut dire vérité.

Nom de Marc

Marc (consacré au dieu Mars vient de Marticus) oint ayant les attributs d’un guerrier. Je doute fort que ce surnom de Jean avait le but d'évoquer le faux dieu romain Mars.

Jean s'était plutôt consacré au Dieu unique et tout puissant.

Exode 15:3  L’Eternel est un vaillant guerrier ; L’Eternel est son nom.

Lévitique 16:32  L’expiation sera faite par le sacrificateur qui a reçu l’onction et qui a été consacré pour succéder à son père dans le sacerdoce ; il se revêtira des vêtements de lin, des vêtements sacrés.

 

Etymologie du nom de Jean

 Du latin Johannes devenu Jehan[1] en ancien français puis Jean ; le latin est issu de l’hébreu ancien יוחנן, Yōḥānān (« Jéhovah (ou Yahvé) fait grâce »), prénom courant dans le peuple juif sous l’empire romain. Ce prénom était composé de la racine Yo, contraction du tétragramme YHWH qui représente Dieu, et de חַנָּה, Hannah (« grâce »), d’où le sens global de « Dieu accorde »[2] ou « Dieu fait grâce ».

Le nom de Jean vient de la prière qui a été exaucé car Dieu a fait grâce à Zacharie :

Luc 1:13  Mais l’ange lui dit : Ne crains point, Zacharie ; car ta prière a été exaucée. Ta femme Elisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.

Gigantes et géant :

Étymol. et Hist. Ca 1100 jaianz (Roland, éd. J. Bédier, 3253). Du lat. vulg. *gagantem, forme issue par assimilation du class. Gigas,-antis (gr. Γ ι ́ γ α ς, -α ν τ ο ς), plur. Gigantes (Γ ι ́ γ α ν τ ε ς, -ω ν), les Géants, monstrueux fils de la Terre, qui, ayant voulu escalader l'Olympe pour détrôner Jupiter, furent foudroyés par lui.

L’association de Johannes et Gigantes, du latin et du grec s’est mué au fil des siècle en Jéhan et Géant (giant en anglais) en ayant la même phonétique. La [i] et le [ɑ̃] ont mangé le /g/ .

 Dans certaine région française, on a gardé cette consonance de jeux de mots dans la culture régionale comme Les Géants : Le géant Jehan de Calais, Jehan d’Estaires et le géant Gayant.

La notice suivante parle aussi de Jean veut qui dire géant page 7.

Notice mythographique de Gayant ou la Vérité sur ce géant gaulois

Le Livre de Vie de l'Agneau parle aussi de Jean et comment il est devenu un "Géant de l'Esprit".

Le Livre de Vie de l’Agneau p.41

(9) Lorsque, poussé par l’Esprit qui grandit en lui, le prophète se lève, il est comparable à une graine qui germe et qui donne un arbre qui n’en finit pas de grandir, jusqu’à devenir géant. Mais un tel homme devient alors prisonnier de sa connaissance et doublement, parce qu’il est à la fois prisonnier de Dieu et des hommes. Au temps de l’empire romain, il en est un qui devint géant et qui porta le nom de Jean, qui signifie géant. Jean était ce prisonnier qui, peu à peu et tel l’arbre qui pousse, en vint à saisir ce que seraient les oeuvres de celui qui viendrait après lui et qui serait plus grand que lui. Ce qui signifie dans une autre époque, car il va de soi que Dieu ne suscite pas deux prophètes en même temps et côte à côte, mais les envoie séparément dans des temps différents. Vous trouverez cela dans cette parole de Jésus :

Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes (et non de l’esprit comme vous allez naître aujourd’hui avec moi), il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste (il y a deux mille ans) jusqu’à présent (aujourd’hui), le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean ; et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 

suite...

Tag(s) : #Les quatre Évangiles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :