Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Jean le prophète qui a écrit les quatre Évangiles

C'est Jean le prophète qui a écrit les quatre Évangiles

Mon synoptique présente la comparaison des quatre Evangiles pour la construction des textes, des paraboles, des miracles et de ses plans.

 

Les plans ou index des quatre Evangiles 

J'ai rassemblé tous les titres des passages de la Bible de Louis Segond.

Les quatre Evangiles Synoptique

J'ai mis L’Évangile de Marc en premier parce qu'il est le plus court et il a été écrit avant les autres.

  Nombre de pages sur la Sainte Bible de Louis Segond Ecrit an ap JC Nombre de Chapitres
Matthieu 40 80-90 28
Marc 26 63-68 16
Luc 44 80-90 24
Jean 32 90-100 21

Nous pouvons remarquer qu'il y a une progression entre les trois premiers Evangiles par la longueur. Celui de Jean est le deuxième par sa longueur.

  • Marc : Le plus court

Cet Évangile a été estimé avoir été écrit en 63-68 après Jésus-Christ et que les lecteurs étaient des chrétiens non-Juifs.

Il est anonyme mais attribué à Marc, le surnom que l’on donnait à Jean. Il est est le seul qui donne à son livre le titre de: «Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu».

Par rapport aux autres, Il est  le plus  court passe la naissance et attaque directement sur le Baptême de Jean Baptiste.

  • Matthieu : La généalogie d'Abraham à Jésus

Dans la suite logique , cet évangile commence la généalogie du Christ. Il entame la vie de Jésus par la naissance, et la présentation au monde (les rois mages), puis la fuite d'Egypte. Vient ensuite le sacerdoce de Jésus.

  • Luc : le plus complet

Cet Évangile est le plus complet et plus grand en Esprit. Il va plus loin dans la généalogie du Christ jusqu'à Adam. La naissance de Jean Baptiste complète la prophétie, et annonce celle du Christ. Il y a aussi la jeunesse de Jésus avec la présentation au temple(qui est aussi le monde).

Dans la présentation, le texte parle de témoins oculaires ce qui me fait penser à Jean pour plusieurs raison.

1 Jean 5:1  Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime(Théophile) celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui.

L'Évangile de Luc est une lettre adressée à Théophile, celui qui aime Dieu. Et Il annonce l’Évangile de Jean par le début :

Luc 1:2  suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole,

  • Jean : la Synthèse éclairé

Jean commence par une parole similaire de la Genèse et dans la progression de l'esprit de Luc :

Jean 1:1 ¶  Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, — 

Jean 1:2  car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, — 

Jean 1:3  ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ.

Le Christ est présenté comme la parole de témoins oculaires qui vient de Luc. Jésus est né de la Parole de Dieu. C'est une progression qui amène à comprendre que Jésus est Esprit de la prophétie des Évangiles.

 

 

Les Miracles

Le tableau suivant est la comparaison des quatre Évangiles suivant les miracles :

Les quatre Evangiles Synoptique

Nous avons des "miracles communs" entre les trois premiers Évangiles mais Jean fait exception sauf pour l'aveugle, les pains et "Jésus marche sur les eaux". Et ce qui est étonnant sont les deux guérisons des deux aveugles dans Matthieu.

Il y a aussi une progression sur des nouveaux miracles sur les trois premiers, et Jean cite la résurrection  de Lazare qui n'est pas dans les autres, étonnant aussi pour une résurrection remarquable.

L'évangile de Jean est aussi le quatrième évangile dans la suite du nouveau testament.

Le Livre de Vie de l'Agneau p.66

(18) Sachez aussi que, conformément à ce qui est écrit par ailleurs, j’ai mis quatre
jours pour m’apercevoir que la résurrection de Lazare était l’image de mon propre
réveil. En effet, c’est au quatrième jour de ma lecture que je sentais qu’il s’adressait à
moi. Puis mes yeux se sont ouverts. J’explique ces choses en espérant que vous
puissiez encore entendre que Jésus est le guide du Fils de l’homme qu’il cerne de
toute part. Il l’oriente, le dirige et lui fait accomplir ce qui doit l’être. C’est pourquoi
je ne peux m’en détourner, comme un ânon ne peut se détourner de celui qui est
assis sur lui.

Les paraboles 

Pour les paraboles, l’Évangile de Jean se distingue aussi des autres, ils sont appelées un enseignement, il y en a quatre.

Dans les autres, on remarque les quatre paraboles, le semeur, le grain de sénevé, les vignerons, et le figuier. 

Les quatre Evangiles Synoptique

Les quatre Evangiles de Marc à Luc est une évolution en terme de taille et de détails, une évolution de l'esprit comme quatre marches comme le décrit le Livre de Vie de l'Agneau p.48

(11) Pour m’ouvrir les yeux, Jean m’a écrit quatre longues lettres me montrant
que la vie de Jésus et la mienne sont une seule et même vie. Je le vois par les
accomplissements qui sont toujours conformes à ce qui est écrit. Après quoi, dans
l’apocalypse, il m’écrit sept autres petites lettres (les lettres aux sept églises) qui sont
en vérité adressées aux sept esprits de Dieu donnés au Fils. C’est ainsi que Jean m’a
baptisé ; car je dis encore que baptiser signifie immerger dans l’eau vive des
Écritures, et non faire des prosélytes par un simulacre de sacrement.
(12) Les quatre premières lettres d’apparence semblables que Jean adresse au
Fils sont intitulées : Matthieu, Marc, Luc et Jean
. Elles sont pour vous tous
incompréhensibles, parce qu’elles sont écrites dans un langage et dans des traits
d’esprit qui ne sont propres qu’à celui qui devait les accomplir. Elles sont écrites pour
attirer mes regards d’abord sur moi-même et me faire lever, et aussi pour vous
montrer tous les miracles que j’accomplirai au milieu de vous, à commencer par le
plus grand de tous : la résurrection des morts.
(13) Vous êtes tous nés de femme, et aucun d’entre vous n’est encore né de
l’esprit. Restez donc avec moi ; et je vous le dis vous naîtrez de la sorte une deuxième
fois, car vous ne serez plus les mêmes. Vous saurez alors ce qu’est la résurrection des
morts dont parle l’Écriture et pourquoi Jésus dit qu’il faut naître deux fois.48
(14) Ces quatre lettres de Jean sont pour moi des degrés, des marches qui me
permirent de m’élever après m’avoir ouvert les yeux
. C’est pourquoi lorsque Jésus se
fait baptiser par Jean, Jean lui dit :
C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi !
Jean lui parle ainsi, parce qu’il sait qu’il n’a pas la lumière du Fils de l’homme, devant
lequel il fut envoyé pour lui préparer ses sentiers. C’est pourquoi il dit aux gens,
avant que Jésus ne vienne à lui :
Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui
qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de
porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. Il a
son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera le blé (les élus)
dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point.

 

Quatre marches 

Nous retrouvons ce chiffre quatre qui est un symbole dans la Bible.

Symbole de quatre dans la Bible

Le chiffre symbole, les quatre colonnes du temple, les quatre vents , les quatre faces de l'ange,  les coins d'une nappe qui sont les quatre couleurs de l'humanité.

Comme nous le montre le Livre de Vie de l'Agneau, les quatre Évangiles sont aussi comme quatre marches pour s'élever ou quatre jours comme la résurrection de Lazare.

Il dit aussi que les quatre Évangiles ont été écris par un seul, Jean.

La construction de certains passages des Evangiles, un seul auteur?

Les Évangiles sont différents les uns des autres mais dans la rédaction il y a des similitudes. Comparez par exemple ces deux passages de Marc et de Luc, il y a beaucoup de concordances dans la construction du récit et la similitude des phrases.

MARC  chapitre 1

LUC chapitre 4

21  Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d’abord dans la synagogue, et il enseigna.

22  Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.

23 ¶  Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s’écria:

24  Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.

25  Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme.

26  Et l’esprit impur sortit de cet homme, en l’agitant avec violence, et en poussant un grand cri.

27  Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres : Qu’est-ce que ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent !

28  Et sa renommée se répandit aussitôt dans tous les lieux environnants de la Galilée.

29 ¶  En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d’André.

30  La belle-mère de Simon était couchée, ayant la fièvre ; et aussitôt on parla d’elle à Jésus.

31  S’étant approché, il la fit lever en lui prenant la main, et à l’instant la fièvre la quitta. Puis elle les servit.

32  Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.

33  Et toute la ville était rassemblée devant sa porte.

34  Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu’ils le connaissaient.

35  Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.

36  Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche ;

37  et, quand ils l’eurent trouvé, ils lui dirent : Tous te cherchent.

38  Il leur répondit : Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j’y prêche aussi ; car c’est pour cela que je suis sorti.

39  Et il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et il chassa les démons.

31 ¶  Il descendit à Capernaüm, ville de la Galilée ; et il enseignait, le jour du sabbat.

32  On était frappé de sa doctrine ; car il parlait avec autorité.

33  Il se trouva dans la synagogue un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui s’écria d’une voix forte:

34  Ah ! qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.

35  Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme. Et le démon le jeta au milieu de l’assemblée, et sortit de lui, sans lui faire aucun mal.

36  Tous furent saisis de stupeur, et ils se disaient les uns aux autres : Quelle est cette parole ? il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent !

37  Et sa renommée se répandit dans tous les lieux d’alentour.

38  En sortant de la synagogue, il se rendit à la maison de Simon. La belle-mère de Simon avait une violente fièvre, et ils le prièrent en sa faveur.

39  S’étant penché sur elle, il menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. A l’instant elle se leva, et les servit.

40  Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d’eux, et il les guérit.

41  Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes, en criant et en disant : Tu es le Fils de Dieu. Mais il les menaçait et ne leur permettait pas de parler, parce qu’ils savaient qu’il était le Christ.

42  Dès que le jour parut, il sortit et alla dans un lieu désert. Une foule de gens se mirent à sa recherche, et arrivèrent jusqu’à lui ; ils voulaient le retenir, afin qu’il ne les quittât point.

43  Mais il leur dit : Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé.

44  Et il prêchait dans les synagogues de la Galilée.

 

De même, entre Matthieu et Luc, on trouve des constructions similaires et des expressions.

Matthieu

Marc chapitre  2

9 ¶  De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit.

10  Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples.

11  Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ?

12  Ce que Jésus ayant entendu, il dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades.

13  Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

14 ¶  Alors les disciples de Jean vinrent auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point ?

15  Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils s’affliger pendant que l’époux est avec eux ? Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront.

16  Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire.

17  On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent.

13 ¶  Jésus sortit de nouveau du côté de la mer. Toute la foule venait à lui, et il les enseignait.

14  En passant, il vit Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des péages. Il lui dit : Suis-moi. Lévi se leva, et le suivit.

15  Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec lui et avec ses disciples ; car ils étaient nombreux, et l’avaient suivi.

16  Les scribes et les pharisiens, le voyant manger avec les publicains et les gens de mauvaise vie, dirent à ses disciples : Pourquoi mange-t-il et boit-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ?

17  Ce que Jésus ayant entendu, il leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

18 ¶  Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. Ils vinrent dire à Jésus : Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, tandis que tes disciples ne jeûnent point ?

19  Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux ? Aussi longtemps qu’ils ont avec eux l’époux, ils ne peuvent jeûner.

20  Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là.

21  Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieil habit ; autrement, la pièce de drap neuf emporterait une partie du vieux, et la déchirure serait pire.

22  Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus ; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves.

 

Toutes ces similitudes viennent surement d’un texte original unique, même si les histoires ont été peut-être transmises à l’oral.

L'auteur, Jean a repris le texte d’un Évangile pour en faire un nouveau. Il a écrit probablement ces quatre lettres sous différentes versions à plusieurs époques successives au fur et mesure que son esprit et sa foi de prophète grandissait.

Le Livre de Vie de l'Agneau p.41

(9) Lorsque, poussé par l’Esprit qui grandit en lui, le prophète se lève, il est
comparable à une graine qui germe et qui donne un arbre qui n’en finit pas de
grandir, jusqu’à devenir géant. Mais un tel homme devient alors prisonnier de sa
connaissance et doublement, parce qu’il est à la fois prisonnier de Dieu et des
hommes. Au temps de l’empire romain, il en est un qui devint géant et qui porta le
nom de Jean, qui signifie géant. Jean était ce prisonnier qui, peu à peu et tel l’arbre
qui pousse, en vint à saisir ce que seraient les oeuvres de celui qui viendrait après lui
et qui serait plus grand que lui. Ce qui signifie dans une autre époque, car il va de soi
que Dieu ne suscite pas deux prophètes en même temps et côte à côte, mais les
envoie séparément dans des temps différents. Vous trouverez cela dans cette parole
de Jésus :
Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes (et non de
l’esprit comme vous allez naître aujourd’hui avec moi), il n’en a point
paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le
royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-
Baptiste (il y a deux mille ans) jusqu’à présent (aujourd’hui), le
royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car
tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean ; et, si vous voulez
le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir. Que celui qui a des
oreilles pour entendre entende.

 

B.Hugin

 

 

 

Tag(s) : #Les quatre Évangiles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :