Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par B.Hugin

Les deux rameaux d'olivier

Zacharie 4:12  Je pris une seconde fois la parole, et je lui dis : Que signifient les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux conduits d’or d’où découle l’or ?
Zacharie 4:13  Il me répondit : Ne sais-tu pas ce qu’ils signifient ? Je dis : Non, mon seigneur.
Zacharie 4:14  Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent devant le Seigneur de toute la terre.

Les deux rameaux d'olivier sont les deux oints marqués de la mission de Dieu.

Les deux chérubins en bois d'olivier sauvage

1 Rois 6:23  Il fit dans le sanctuaire deux chérubins de bois d’olivier sauvage, ayant dix coudées de hauteur.
1 Rois 6:24  Chacune des deux ailes de l’un des chérubins avait cinq coudées, ce qui faisait dix coudées de l’extrémité d’une de ses ailes à l’extrémité de l’autre.
1 Rois 6:25  Le second chérubin avait aussi dix coudées. La mesure et la forme étaient les mêmes pour les deux chérubins.
1 Rois 6:26  La hauteur de chacun des deux chérubins était de dix coudées.
1 Rois 6:27  Salomon plaça les chérubins au milieu de la maison, dans l’intérieur. Leurs ailes étaient déployées : l’aile du premier touchait à l’un des murs, et l’aile du second touchait à l’autre mur ; et leurs autres ailes se rencontraient par l’extrémité au milieu de la maison.

Les deux chérubins dans le sanctuaire de Salomon symbolisent les deux anges(les oliviers) qui sont aussi ceux du propitiatoire. Les ailes déployées touchent les murs du sanctuaire comme si elles couvraient son l'intérieur. Le sanctuaire est l'image du royaume de Dieu.

Le Livre de Vie de l'Agneau p.75

(17) Mais, pris par les soucis du jour et emportés par le courant du fleuve de la
vie, vous ne pouviez vous mettre à la recherche de la vérité. Si donc aujourd’hui je
n’étais envoyé pour vous conduire en elle, d’ici peu de temps il n’y aurait plus aucun
homme vivant. C’est pourquoi je vous prends de la main de Moïse dans le désert,
pour vous instruire et vous emmener dans le royaume, car nous sommes les deux
chérubins (les deux anges) couvrant le propitiatoire et dont les deux ailes se
touchent. Et les signes que je viens de dévoiler existent pour révéler le sens de notre
mission et nous confirmer aux yeux de tous.

 

La mission des deux oliviers : ouvrir les portes du Sanctuaire

1 Rois 6:28  Salomon couvrit d’or les chérubins.
1 Rois 6:29  Il fit sculpter sur tout le pourtour des murs de la maison, à l’intérieur et à l’extérieur, des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies.
1 Rois 6:30  Il couvrit d’or le sol de la maison, à l’intérieur et à l’extérieur.
1 Rois 6:31  Il fit à l’entrée du sanctuaire une porte à deux battants, de bois d’olivier sauvage ; l’encadrement avec les poteaux équivalait à un cinquième du mur.
1 Rois 6:32  Les deux battants étaient de bois d’olivier sauvage. Il y fit sculpter des chérubins, des palmes et des fleurs épanouies, et il les couvrit d’or ; il étendit aussi l’or sur les chérubins et sur les palmes.
1 Rois 6:33  Il fit de même, pour la porte du temple, des poteaux de bois d’olivier sauvage, ayant le quart de la dimension du mur,

L'or représente la pureté de la matière et la pureté de la parole de Dieu qui est comme un métal précieux que couvre Dieu par la main de Salomon, ses deux témoins.

Les portes de bois en olivier sauvage sont les portes du royaume qui seront ouvertes par les deux oliviers sauvages à la fin des temps. Les palmes sont les chemins aplanis pour accueillir l'arrivée du Christ à Jérusalem, pour moi "les palmes" est l'image de Jean Baptiste qui aplanit les voies du Seigneur.

 

L’image de l’olivier qui se confie en Dieu plutôt qu’en l’homme

Psaumes 52:8  (52-10) Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bonté de Dieu, éternellement et à jamais.

Psaumes 52:9  (52-11) Je te louerai toujours, parce que tu as agi ; Et je veux espérer en ton nom, parce qu’il est favorable, En présence de tes fidèles.

David se compare à un olivier qui se confie en l'Eternel contrairement à l'impie. C'est aussi la voie des prophète de se confie en Dieu et il leur confie à son tour une mission symbolisé par l'huile, parce que l'olivier est aussi un arbre qui donne du fruit.

Juges 9:8  Les arbres partirent pour aller oindre un roi et le mettre à leur tête. Ils dirent à l’olivier : Règne sur nous.
Juges 9:9  Mais l’olivier leur répondit : Renoncerais-je à mon huile, qui m’assure les hommages de Dieu et des hommes, pour aller planer sur les arbres ?

Dans le passage de "Juges", l'olivier refuse d'être roi, il préfère se consacrer à sa mission que de désobéir à Dieu, et prendre sa place(planer comme l'aigle sur les arbres). Car Dieu règne sur les hommes et non les rois.

Mais les hommes ont choisi les rois (l'image du buisson d'épines qui pique comme l'aiguillon du péché)

Juges 9:14  Alors tous les arbres dirent au buisson d’épines : Viens, toi, règne sur nous.
Juges 9:15  Et le buisson d’épines répondit aux arbres: Si c’est de bonne foi que vous voulez m’oindre pour votre roi, venez, réfugiez-vous sous mon ombrage ; sinon, un feu sortira du buisson d’épines, et dévorera les cèdres du Liban.

 

Les fruits de l'olivier

Esaïe 17:1 ¶  Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu’un monceau de ruines.
Esaïe 17:2  Les villes d’Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux ; Ils s’y couchent, et personne ne les effraie.
Esaïe 17:3  C’en est fait de la forteresse d’Ephraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie : Il en sera comme de la gloire des enfants d’Israël, Dit l’Eternel des armées.
Esaïe 17:4  En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s’évanouira.
Esaïe 17:5  Il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés, Et que son bras coupe les épis ; Comme quand on ramasse les épis, Dans la vallée de Rephaïm.
Esaïe 17:6  Il en restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier, Deux, trois olives, au haut de la cime, Quatre, cinq, dans ses branches à fruits, Dit l’Eternel, le Dieu d’Israël.
Esaïe 17:7  En ce jour, l’homme regardera vers son créateur, Et ses yeux se tourneront vers le Saint d’Israël ;
Esaïe 17:8  Il ne regardera plus vers les autels, Ouvrage de ses mains, Et il ne contemplera plus ce que ses doigts ont fabriqué, Les idoles d’Astarté et les statues du soleil.

 

La feuille d'olivier

Genèse 8:6 ¶  Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu’il avait faite à l’arche.
Genèse 8:7  Il lâcha le corbeau, qui sortit, partant et revenant, jusqu’à ce que les eaux eussent séché sur la terre.
Genèse 8:8  Il lâcha aussi la colombe, pour voir si les eaux avaient diminué à la surface de la terre.
Genèse 8:9  Mais la colombe ne trouva aucun lieu pour poser la plante de son pied, et elle revint à lui dans l’arche, car il y avait des eaux à la surface de toute la terre. Il avança la main, la prit, et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.
Genèse 8:10  Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche. 
Genèse 8:11  La colombe revint à lui sur le soir ; et voici, une feuille d’olivier arrachée était dans son bec. Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre.

La feuille de l'olivier est ce qui sépare sur l'arbre, les fruits entre eux. Comprenez alors que le la feuille d'olivier dans le bec(parole du Christ)de la colombe est ce qui sépare les brebis des boucs, comme l'explique le Livre de Vie de l'Agneau :

Le Livre de Vie de l'Agneau p.123

(24) Mais pour vous les saints anges, qui voyez déjà votre salut dans l’arche que je construis, sachez aussi que la colombe de Noé n’est nullement ce que les prêtres vous faisaient croire. Non, le sens de cette colombe est tout autre, et écoutez-moi. Vous avez lu que Noé lâche d’abord les corbeaux (symbole des ténèbres parce qu’ils sont noirs) ; puis il lâche une première fois la colombe (symbole de la lumière parce qu’elle est blanche) qui revient à lui en n’ayant point trouvé d’endroits de par le monde où reposer la plante de ses pieds. Ce qui montre que ce n’est pas encore l’heure du règne de Dieu. Puis, plus tard, il la lâche une deuxième fois. Et la colombe revient à lui, sur le soir, en tenant une feuille d’olivier cette fois dans son bec. Ensuite, Noé lâche à nouveau la colombe qui ne revient plus à lui. Vous savez aussi que Jean dit : Je vis descendre l’esprit sur la tête de Jésus comme une colombe. Sachez donc voir qu’il s’agit là d’une seule et même colombe, montrant au Fils de
l’homme, sur le soir (le soir du monde), que sa personne et sa mission sont montrées en Noé.
(25) C’est parce que le Fils est l’un des deux oliviers représentant les deux témoins de Dieu, que la colombe revient à Noé avec une feuille d’olivier dans son bec. Ainsi, elle montre qu’elle a trouvé celui qui vient sauver le monde. Après quoi la colombe ne peut revenir à Noé, parce qu’après la venue du Sauveur, le monde se trouve forcément dans le royaume. Il s’agit d’une allégorie assurément, mais dont le sens ne peut plus vous échapper. Croyez donc en moi.
(26) Ce qui se produit au jour de Noé se produit au jour du Fils de l’homme. Abstenez-vous alors de croire plus longtemps que la colombe de Noé est le symbole de la paix ou qu’elle annonce la venue de la paix dans le monde tel qu’il est. Car, comment la paix pourrait-elle venir sur cette Terre, alors que ce sont les fils de Satan qui règnent dans toutes les nations et sur le monde entier ? Non, avec leurs devises et leur désir de domination, il ne peut y avoir de paix. Cela ne se peut mes enfants,
car la paix ne s’entend pas sans la justice du ciel et sans la liberté originelle que vous connaîtrez bientôt, dès après la disparition de ceux qui empêchent leur venue.
(27) C’est pourquoi, c’est seulement sur le soir que les nations voient passer cette fameuse colombe. Mais on ne peut la voir passer et saisir ce qu’elle annonce que si l’on se place au centre du tableau précédent, représentant toute la prophétie et son accomplissement. Or, dans ce jour-là, il ne peut s’agir de paix, mais de division venant de la séparation des hommes : les circoncis d’un côté et les incirconcis de l’autre, se faisant face. Si donc cette colombe vous apparaît clairement aujourd’hui avec une feuille d’olivier dans son bec, ne vous attendez pas à la paix immédiate. Car cette paix tant attendue par vous tous qui souffrez, ne pourra s’asseoir sur la Terre que dans le nouveau monde, où les méchants seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai apprécié votre approche sur le thème mais la question demeure encore le livre d'Apocalypse a
parle des deux oliviers au chapitres 11 et vous avez dit que Christ est cet Olivier mais qui est le second?
Répondre
B
Moïse, est le deuxième ange qui a écrit l'ancien testament en Hored, il donne la loi qui est dans l'arche de l'ancienne alliance, il est l'un des anges sur le propitiatoire. et comme On reconnait l'arbre a ces fruits( les écritures) comme l'olivier, Moïse est l'un de deux oliviers