Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par B.Hugin

Verset clé  pour le sens figuré

Amos 8:11  Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Eternel, Où j’enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l’eau, Mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Eternel.

Le symbole de la famine est la faim de la parole de Dieu.

 

Le bâton du pain 

Ezékiel 14:13  Fils de l’homme, lorsqu’un pays pécherait contre moi en se livrant à l’infidélité, et que j’étendrais ma main sur lui, — si je brisais pour lui le bâton du pain, si je lui envoyais la famine, si j’en exterminais les hommes et les bêtes,

Le bâton du pain est l'image de la verge de Moïse qui se changent en serpent ?  Qui est le pain de vie et la connaissance du ciel et de la terre écrit dans le Livre de Vie de l'Agneau. Si Dieu brise ce bâton alors vient la faim de la parole de l’Éternel sur terre.

 
Par l'épée, la famine et la peste

Je vous mets ce passage, un peu long mais qui fait bien comprendre que celui qui ne subira pas les fléaux de l'épée, la famine et la peste, ne suivra pas le roi de Babylone et ne retournera pas en Egypte, symbole spirituel des nations. 

Jérémie 42:7 ¶  Dix jours après, la parole de l’Eternel fut adressée à Jérémie.
Jérémie 42:8  Et Jérémie appela Jochanan, fils de Karéach, tous les chefs des troupes qui étaient avec lui, et tout le peuple, depuis le plus petit jusqu’au plus grand.
Jérémie 42:9  Il leur dit : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël, vers qui vous m’avez envoyé, pour que je lui présente vos supplications:
Jérémie 42:10  Si vous restez dans ce pays, je vous y établirai et je ne vous détruirai pas, je vous planterai et je ne vous arracherai pas ; car je me repens du mal que je vous ai fait.
Jérémie 42:11  Ne craignez pas le roi de Babylone, dont vous avez peur ; ne le craignez pas, dit l’Eternel, car je suis avec vous pour vous sauver et vous délivrer de sa main ;
Jérémie 42:12  je lui inspirerai de la compassion pour vous, et il aura pitié de vous, et il vous laissera demeurer dans votre pays.
Jérémie 42:13  Mais si vous n’obéissez pas à la voix de l’Eternel, votre Dieu, (42-14) et si vous dites: Nous ne resterons pas dans ce pays,
Jérémie 42:14  non, nous irons au pays d’Egypte, où nous ne verrons point de guerre, où nous n’entendrons pas le son de la trompette, où nous ne manquerons pas de pain, et c’est là que nous habiterons, — 

En pensant que les nations puissent nourrir le peuple, vous vous laissez diriger par l'homme vous écarter de la nourriture spirituelle et de Dieu et de la vie. Mais les villes seront en conflits parce qu'elle sont corrompus, et la violence y régnera, le chaos aussi ainsi (épée) . La vie n'aura plus de sens, on ne se nourrira plus de la sagesse et du bon sens et la parole de Dieu non plus(famine). Tout sera l'objet de discorde et de divisions(peste).


Jérémie 42:15  alors écoutez la parole de l’Eternel, restes de Juda ! Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Si vous tournez le visage pour aller en Egypte, si vous y allez demeurer,
Jérémie 42:16  l’épée que vous redoutez vous atteindra là au pays d’Egypte, la famine que vous craignez s’attachera à vous là en Egypte, et vous y mourrez.
Jérémie 42:17  Tous ceux qui tourneront le visage pour aller en Egypte, afin d’y demeurer, mourront par l’épée, par la famine ou par la peste, et nul n’échappera, ne fuira, devant les malheurs que je ferai venir sur eux.
Jérémie 42:18  Car ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : De même que ma colère et ma fureur se sont répandues sur les habitants de Jérusalem, de même ma fureur se répandra sur vous, si vous allez en Egypte ; vous serez un sujet d’exécration, d’épouvante, de malédiction et d’opprobre, et vous ne verrez plus ce lieu.
Jérémie 42:19  Restes de Juda, l’Eternel vous dit: N’allez pas en Egypte ! sachez que je vous le défends aujourd’hui.
Jérémie 42:20  Vous vous trompez vous-mêmes, car vous m’avez envoyé vers l’Eternel, votre Dieu, en disant : Intercède en notre faveur auprès de l’Eternel, notre Dieu, fais-nous connaître tout ce que l’Eternel, notre Dieu, dira, et nous le ferons.
Jérémie 42:21  Je vous l’ai déclaré aujourd’hui ; mais vous n’écoutez pas la voix de l’Eternel, votre Dieu, ni tout ce qu’il m’a chargé de vous dire.
Jérémie 42:22  Sachez maintenant que vous mourrez par l’épée, par la famine ou par la peste, dans le lieu où vous voulez aller pour y demeurer.

La famine et la peste sont liées l'une à l'autre. Quand quelqu'un ne comprends pas les malheurs qui lui arrive et qu' on lui montre la vérité , il ouvre les yeux et comprends. Mais s'il ne comprend pas alors celui qui lui montre la vérité est comme la peste.

Voir le symbole de la peste

 

Avoir faim et soif

Romains 12:20  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; s’il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.

Ces charbons ardents qui troublent l'Esprit au point de l'échauffer comme la colère, ressemble aux flammes sur le front des Elus à la pentecôte. Mais si il n'a pas soif ou faim de comprendre le monde sa place sera parmi les boucs.

Le Livre de Vie de l'Agneau p.26

(20) Bien que je sois un ânon, le petit d’une ânesse, je retirerai les armures de
ceux qui dominent et pratiquent le mensonge ; et ce ne sera point pour leur gloire ! Il
est écrit que ceux qui s’élèveraient seraient abaissés par le Fils de l’homme, lorsqu’il
viendrait séparer les boucs et les brebis. Cela est prédit et s’accomplit aujourd’hui où
vous n’avez jamais été autant éloignés de la vérité. Prêtez-moi donc l’oreille, et faites
preuve de patience pour lire, comme je fais preuve de patience pour écrire ; car au
soir du monde, le Fils épouse la vérité et invite au souper de ses noces tous les saints
d’esprit. Il s’agit, dans l’Écriture, du souper que Jésus donne le soir à ses disciples
avec la nourriture de l’esprit, qui est le pain et l’eau que j’apporte à ceux qui ont faim
et soif de la vérité.

 

Le Livre de Vie de l'Agneau p.77

(25) Quand on n’a point encore reçu le pain du ciel pour nourriture de l’esprit, on
jeûne. Et vous avez jeûné jusqu’à moi, car la manne que Moïse donna à vos pères n’a
pu vous rassasier. Moi, je suis le pain vivant qui descend du ciel. Et quand vous
m’aurez mangé, vous n’aurez plus jamais faim ni soif. En effet, quand on est
enseigné de l’univers de Dieu, de toutes ses oeuvres et de ses desseins, on n’a plus
faim ni soif de la vérité, car on la connaît.
(26) Cessez alors d’imaginer que le jeûne dont parle l’Écriture est l’abstinence
d’aliments. Non, ce jeûne-là ne concerne point la prophétie, mais seulement ceux
qui ne peuvent discerner un prophète d’une sauterelle ! Moi, je vous conseille de
vous mettre à la disette si vous avez trop d’embonpoint ou si vous êtes malades,
sinon à quoi d’autre ce jeûne pourrait-il servir ? Comprenez-vous ce que je dis et à
qui je pense ? Je pense aussi aux insensés qui n’iront point dans le royaume s’ils ne
m’écoutent point, moi, mais écoutent ceux qui crurent être prophètes.

 

Autre verset sur la famine -->

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article