Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La prostituée dans l'apocalypse est assise sur les eaux ou devant les eaux (suivant les traductions).

La Prostituée comme une Religion

Ap 17:15  Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.

La signification de l'eau représente aussi les nations, les foules ,es peuples. C'est à dire qu'elle règne sur les nations et les peuples.

C'est comme une religion (symbole de la femme)

Cette prostituée sera jugée..

Ap 17:1  Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

Parce qu'elle est impudique, et qu'elle a vénéré des idoles(voir post la prostitution) et qu'elle a guidé les peuples dans cette mauvaise direction.

Ap 19:2  parce que ses jugements sont véritables et justes; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.

 

La Grande Prostituée, comme la grande ville 

Ap 17:2  C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.

Avec la complicité des rois qu'elle a guidé les peuples dans l'idôlaterie. Comme une capitale, c'est la Grande Ville qui dirige un pays avec ses campagnes.

Ap 17:3  Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.  

Ap 17:4  Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.

Elle est décrite comme une femme vêtue de pourpre et d'écarlate, parée d'or et de pierre précieuse, et d'une coupe d'or( (comme un calice?). 

Ap 17:5  Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.

Voir Symbole de Babel et de Babylone


Ap 17:6  Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

Comment cette femme peut elle vouloir la mort des Saints ?  Elle est guidé par Satan, adversaire de Dieu.

Le Livre de Vie de l'Agnea p.339

(29) Pour vos dirigeants, la ville qui se développe comme une tumeur n’est pas une monstruosité. Elle est au contraire l’avenir heureux de l’humanité... On voit alors les plaines et les vallées, ainsi que les plus beaux champs que l’on cultive, se couvrir rapidement de ciment, de bitume, de bâtiments, de fer et de machines de fer ! Soyez rassurés cependant, car ni vous ni vos enfants ne verrez d’élevages le long des rivages ni de cultures de blé sur les sommets. Cela n’arrivera pas. Parce que déjà la pollution qui souille tout et détériore le climat, ainsi que l’intense déboisement, la disparition des espèces, l’appauvrissement des ressources minérales, l’épuisante course à l’argent, l’escalade dans l’armement suscitée par la défense des intérêts, et auxquelles choses s’ajoutent la guerre, la misère, la dénaturation, la prolifération des pauvres et la multiplication des maladies foudroyantes et incurables que ces choses amènent, en appellent déjà à l’étang de feu, qui est la seule puissance pouvant mettre un terme à toutes ces calamités.

 

La Bête et la Prostituée

Ap 17:7 ¶  Et l’ange me dit : Pourquoi t’étonnes-tu ? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

La bête porte la femme comme si elle la dirige. Le mystère de la bête est le calcul de son nom qui donne six cent soixante six (voir de la gématrie dans le livre de vie de l'agneau).


Ap 17:8  La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. — 

La bête a une succession d’existence et de disparition comme un influence mondiale ou un pouvoir politique.

 

La Grande Prostituée assise sur les 7 collines : Rome

Ap 17:9  C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise.

Rome est "la ville aux 7 collines", la prostituée(La Grande Ville) est assise ou siège à Rome. La bête porte la prostituée ce qui veut que c'est elle qui la dirige. Rome est la Ville d'où est dirigé le monde chrétien de l'occident, comme elle a dirigé le monde antique.

Ap 17:10  Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.

Les sept têtes sont aussi sept rois qui ont dirigé les peuples et les nations.

Le livre de Vie de l'Agneau p.37

La bête et le faux prophète
(27) Pour ne pas adorer ce qu’il ne faut pas, ni associer à Dieu ce qui n’est pas, Dieu dit à Moïse, pour que vos pères l’entendent depuis lors jusqu’à vous :

Tu ne te feras point d’images taillées, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
Ensuite, Dieu dit encore : Vous ne vous ferez point des dieux d’argent et des dieux d’or pour me les associer. Vous ne vous en ferez point.

Puis il dit : Tu ne feras point de statue qui sont en aversion à l’Éternel.

Lorsqu’on a foi en Dieu, on se conforme à sa volonté. Et on ne lui associe point l’or et l’argent, ni on ne fait ce qu’Il interdit. C’est pourquoi ceux qui font fi de Sa parole deviennent aussi les adorateurs de statues, de figures et d’images devant lesquelles ils se prosternent ! Bien que condamnés, les organisateurs de ces sectes prétendent cependant que leurs édifices remplis de ces figures sont la maison de Dieu !

(28) Mais l’Écriture dit encore contre eux :
Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi
vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui,
reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine
soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la
vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous
au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la
condamnation, et dont la ruine ne sommeille point !

Bien que cette parole prévienne de l’introduction de sectes pernicieuses dans le
monde, la plus infâme qui se fait appeler l’Église, alors qu’elle s’efforce de vous
rendre superstitieux pour trafiquer de vous, jusqu’à vous vendre Dieu à prix
d’argent, et en commettant scandales sur scandales depuis deux mille ans, est bien
connue de tous. C’est la grande prostituée de la ville assise sur les sept collines (qui
est Rome) comme l’annonce l’Écriture
, la mère des impudiques ayant depuis
longtemps attiré le châtiment sur sa tête et qui voit enfin sa ruine arriver.

Mais ce qui nous importe est de savoir qui est la Prostituée. Elle est le symbole de Babylone, La Grande Ville au niveau mondiale qui est une capitale dirigeant les villes et les campagnes par leurs lois et influence. Cette Grande Ville est Rome, comme Babylone au temps de l'antiquité. Et Rome a dirigé aussi le monde au temps de l'antiquité, elle a sombré, puis elle a surgit de ses cendres, comme la bête Apocalypse 17:8.

 

Tag(s) : #Apocalypse -la fin d'un monde
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :