Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par B.Hugin

Dieu, est comme un aigle qui veille sur son peuple, et il  les transporte de ses ailes de sa science et de la vérité dans un nouveau paradis. Mais il fond sur les impies comme des proies par son jugement.
 
Dieu veille sur son peuple comme un aigle sur ses petits

Deutéronome 32:9  Car la portion de l’Eternel, c’est son peuple, Jacob est la part de son héritage.
Deutéronome 32:10  Il l’a trouvé dans une contrée déserte, Dans une solitude aux effroyables hurlements ; Il l’a entouré, il en a pris soin, Il l’a gardé comme la prunelle de son œil,
Deutéronome 32:11  Pareil à l’aigle qui éveille sa couvée, Voltige sur ses petits, Déploie ses ailes, les prend, Les porte sur ses plumes.
Deutéronome 32:12  L’Eternel seul a conduit son peuple, Et il n’y avait avec lui aucun dieu étranger.

Dieu veille sur son peuple sur les hauteurs comme un aigle sur ses petits. Comme dans l’exode lorsqu'il les fait sortir d’Egypte sur ses ailes.

 

Les ailes d'aigle de Dieu

Exode 19:1 ¶  Le troisième mois après leur sortie du pays d’Egypte, les enfants d’Israël arrivèrent ce jour-là au désert de Sinaï.
Exode 19:2  Etant partis de Rephidim, ils arrivèrent au désert de Sinaï, et ils campèrent dans le désert ; Israël campa là, vis-à-vis de la montagne.
Exode 19:3  Moïse monta vers Dieu : et l’Eternel l’appela du haut de la montagne, en disant : Tu parleras ainsi à la maison de Jacob, et tu diras aux enfants d’Israël:
Exode 19:4  Vous avez vu ce que j’ai fait à l’Egypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d’aigle et amenés vers moi.

Apocalypse 12:14  Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.

Les enfants d’Israël et la  femme aux douze étoiles, descendance d’Abraham, sont les Elus qui vont s’enfuir dans le désert loin du monde impie, l’Egypte. L’aigle est son dieu qui le transporte sur ses ailes de la véritable connaissance du ciel et de la terre pour aller dans son royaume. Elle est aussi cette vigne qu’il a planté dans  le monde.

 

Parabole des deux aigles et la vigne

Ezékiel 17:1 ¶  La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: 
Ezékiel 17:2  Fils de l’homme, propose une énigme, dis une parabole à la maison d’Israël !
Ezékiel 17:3  Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Un grand aigle, aux longues ailes, aux ailes déployées, couvert de plumes de toutes couleurs, vint sur le Liban, et enleva la cime d’un cèdre.
Ezékiel 17:4  Il arracha le plus élevé de ses rameaux, l’emporta dans un pays de commerce, et le déposa dans une ville de marchands.

Le pays du commerce est celui d'Egypte, et la ville de marchands est la grande prostituée la ville du commerce qui fabrique des idôles d'or et d'argent.


Ezékiel 17:5  Et il prit un rejeton du pays, et le plaça dans un sol fertile ; il le mit près d’une eau abondante, et le planta comme un saule.

Ici, le Fils de l'homme est décrite comme un rejeton du pays, qui déteste le monde. Il s'abreuve de la connaissance de la source de vie.
Ezékiel 17:6  Ce rejeton poussa, et devint un cep de vigne étendu, mais de peu d’élévation ; ses rameaux étaient tournés vers l’aigle, et ses racines étaient sous lui ; il devint un cep de vigne, donna des jets, et produisit des branches.

Le rejeton est fidèle à Dieu et ne s'intéresse pas à la fausse religion qui prend racine sur le monde par les conquêtes. Cette fausse religion est l'adversaire de Dieu et celle de Satan.


Ezékiel 17:7  Il y avait un autre aigle, grand, aux longues ailes, au plumage épais. Et voici, du parterre où elle était plantée, cette vigne étendit avec avidité ses racines de son côté et dirigea ses rameaux vers lui, afin qu’il l’arrosât.

La secte de Satan s'abreuve des eaux du vrai Dieu mais elle a des noms de blasphème, elle a une apparence magnifique mais une apparence d'humilité.


Ezékiel 17:8  Elle était plantée dans un bon terrain, près d’une eau abondante, de manière à produire des branches et à porter du fruit, à devenir une vigne magnifique.
Ezékiel 17:9  Dis : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Prospérera-t-elle ? Le premier aigle n’arrachera-t-il pas ses racines, n’enlèvera-t-il pas son fruit, afin qu’elle se dessèche, afin que toutes les feuilles qu’elle a poussées se dessèchent ? Et il ne faudra ni beaucoup de force ni un peuple nombreux pour la séparer de ses racines.

Cette secte a de bonne branche mais elle est fragile parce qu'elle est bâtie sur le mensonge, elle est comme un géant aux pied d'argile.


Ezékiel 17:10  Voici, elle est plantée : prospérera-t-elle ? Si le vent d’orient la touche, ne séchera-t-elle pas ? Elle séchera sur le parterre où elle a poussé.

 

La chute et le malheur plane comme l'Aigle

Jérémie 48:35  Je veux en finir dans Moab, dit l’Eternel, Avec celui qui monte sur les hauts lieux, Et qui offre de l’encens à son dieu.
Jérémie 48:36  Aussi mon cœur gémit comme une flûte sur Moab, Mon cœur gémit comme une flûte sur les gens de Kir-Hérès, Parce que tous les biens qu’ils ont amassés sont perdus.
Jérémie 48:37  Car toutes les têtes sont rasées, Toutes les barbes sont coupées ; Sur toutes les mains il y a des incisions, Et sur les reins des sacs.
Jérémie 48:38  Sur tous les toits de Moab et dans ses places, Ce ne sont que lamentations, Parce que j’ai brisé Moab comme un vase qui n’a pas de prix, Dit l’Eternel.
Jérémie 48:39  Comme il est brisé ! Poussez des gémissements ! Comme Moab tourne honteusement le dos ! Moab devient un objet de raillerie et d’effroi Pour tous ceux qui l’environnent.
Jérémie 48:40  Car ainsi parle l’Eternel : Voici, il vole comme l’aigle, Et il étend ses ailes sur Moab.
Jérémie 48:41  Kerijoth est prise, Les forteresses sont emportées, Et le cœur des héros de Moab est en ce jour Comme le cœur d’une femme en travail.
Jérémie 48:42  Moab sera exterminé, il cessera d’être un peuple, Car il s’est élevé contre l’Eternel.
Jérémie 48:43  La terreur, la fosse, et le filet, Sont sur toi, habitant de Moab ! Dit l’Eternel.
Jérémie 48:44  Celui qui fuit devant la terreur tombe dans la fosse, Et celui qui remonte de la fosse se prend au filet ; Car je fais venir sur lui, sur Moab, L’année de son châtiment, dit l’Eternel.
Jérémie 48:45  A l’ombre de Hesbon les fuyards s’arrêtent épuisés ; Mais il sort un feu de Hesbon, Une flamme du milieu de Sihon ; Elle dévore les flancs de Moab, Et le sommet de la tête des fils du tumulte.
Jérémie 48:46  Malheur à toi, Moab ! Le peuple de Kemosch est perdu ! Car tes fils sont emmenés captifs, Et tes filles captives.
Jérémie 48:47  Mais je ramènerai les captifs de Moab, dans la suite des temps, Dit l’Eternel. Tel est le jugement sur Moab
.

Le malheur et la honte de Moab est comme un aigle qui fond sur ses habitants. Dieu  veut en finir avec les méchants mais il ramènera sur ses ailes les captifs.

Jérémie 49:17  Edom sera un objet de désolation ; Tous ceux qui passeront près de lui Seront dans l’étonnement et siffleront sur toutes ses plaies.
Jérémie 49:18  Comme Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui furent détruites, Dit l’Eternel, Il ne sera plus habité, Il ne sera le séjour d’aucun homme … 
Jérémie 49:19  Voici, tel qu’un lion, il monte des rives orgueilleuses du Jourdain Contre la demeure forte ; Soudain j’en ferai fuir Edom, Et j’établirai sur elle celui que j’ai choisi. Car qui est semblable à moi ? qui me donnera des ordres ? Et quel est le chef qui me résistera ?
Jérémie 49:20  C’est pourquoi écoutez la résolution que l’Eternel a prise contre Edom, Et les desseins qu’il a conçus contre les habitants de Théman ! Certainement on les traînera comme de faibles brebis, Certainement on ravagera leur demeure.
Jérémie 49:21  Au bruit de leur chute, la terre tremble ; Leur cri se fait entendre jusqu’à la mer Rouge … 
Jérémie 49:22  Voici, comme l’aigle il s’avance, il vole, Il étend ses ailes sur Botsra, Et le cœur des héros d’Edom est en ce jour Comme le cœur d’une femme en travail.
Jérémie 49:23 ¶  Sur Damas. Hamath et Arpad sont confuses, Car elles ont appris une mauvaise nouvelle, elles tremblent ; C’est une mer en tourmente, Qui ne peut se calmer.
Jérémie 49:24  Damas est défaillante, elle se tourne pour fuir, Et l’effroi s’empare d’elle ; L’angoisse et les douleurs la saisissent, Comme une femme en travail. — 
Jérémie 49:25  Ah ! elle n’est pas abandonnée, la ville glorieuse, La ville qui fait ma joie ! — 
Jérémie 49:26  C’est pourquoi ses jeunes gens tomberont dans les rues, Et tous ses hommes de guerre périront en ce jour, Dit l’Eternel des armées.
Jérémie 49:27  Je mettrai le feu aux murs de Damas, Et il dévorera les palais de Ben-Hadad.

Dieu comme un aigle qui vole et avance, change le cœur insensés des villes  par celui de ses alliés,les héros, comme le cœur d'une femme enceinte qui attend celui désiré depuis toujours, le Sauveur.

 

La quatrième face de l'ange : l'aigle

Apocalypse 4:7  Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d’un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole.

Cette quatrième face semblable à un aigle qui vole est la dernière période de l'Apocalypse que doivent vivre les anges pour passer dans le royaume de Dieu. Elle correspond au cavalier pâle de l'Apocalypse que vivront ou ont vécu les anges dans l'univers comme le dit le Livre de Vie de l'Agneau.

Le Livre de Vie de l'Agneau P.121

(16) Ni ici, ni ailleurs dans la grande Roue, un monde vivant ne s’entend sans le
Fils de Dieu qui offre sa vie en rançon pour le salut du plus grand nombre, et dont
l’image se trouve en transparence dans toute l’Écriture qui l’annonce. Dans tous les
nouveaux jardins du ciel, le moment venu, Dieu prévient les hommes par ses anges
(les prophètes) qu’il enverra son fils unique au temps marqué, pour juger leur
monde et asseoir son règne sur leur terre. Ce monde vit donc en sachant que le Fils
de Dieu viendra en son temps, bien que les prêtres de Satan s’emploient à cacher le
jour de sa venue. Puis il arrive à l’improviste comme un voleur, et fait connaître la
vérité. Et c’est à cela que vous assistez aujourd’hui.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article