Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Symbole du bélier dans la Bible

Pour moi, le bélier représente Isaac, le Fils sacrifié. Du point de vue de la trinité, il est l'image du Nouveau Testament. Mon interprétation vous surprend parce que vous avez pris les écritures au pied de la lettre.

 

Vous avez tous pris les sacrifices au pied de la lettre

Esaïe 1:10 ¶  Ecoutez la parole de l’Eternel, chefs de Sodome ! Prête l’oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe !
Esaïe 1:11  Qu’ai-je affaire de la multitude de vos sacrifices ? dit l’Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux ; Je ne prends point plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
Esaïe 1:12  Quand vous venez vous présenter devant moi, Qui vous demande de souiller mes parvis ?
Esaïe 1:13  Cessez d’apporter de vaines offrandes : J’ai en horreur l’encens, Les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées ; Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.
Esaïe 1:14  Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes ; Elles me sont à charge ; Je suis las de les supporter.
Esaïe 1:15  Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux ; Quand vous multipliez les prières, je n’écoute pas : Vos mains sont pleines de sang.

Dieu a reproché aux hommes d'avoir tuer des animaux, inutilement, pour des cérémonies absurdes alors qu'il vous demandait un sacrifice de l'Esprit comme celui du Fils ou de l'Esprit Saint, comme la circoncision.

 

Le bélier sacrifié à la place du Fils

Genèse 22:1 ¶  Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici !
Genèse 22:2  Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.
Genèse 22:3 ¶  Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit.
Genèse 22:4  Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.
Genèse 22:5  Et Abraham dit à ses serviteurs : Restez ici avec l’âne ; moi et le jeune homme, nous irons jusque-là pour adorer, et nous reviendrons auprès de vous.
Genèse 22:6  Abraham prit le bois pour l’holocauste, le chargea sur son fils Isaac, et porta dans sa main le feu et le couteau. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
Genèse 22:7  Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit: Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois ; mais où est l’agneau pour l’holocauste ?
Genèse 22:8  Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.
Genèse 22:9  Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.
Genèse 22:10  Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.
Genèse 22:11 ¶  Alors l’ange de l’Eternel l’appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici !
Genèse 22:12  L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.
Genèse 22:13  Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes ; et Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de son fils.
Genèse 22:14  Abraham donna à ce lieu le nom de Jehova-Jiré. C’est pourquoi l’on dit aujourd’hui : A la montagne de l’Eternel il sera pourvu.

Le bélier est sacrifié à la place d'Isaac, Fils d'Abraham.Dans la nature, le bélier est le père de l'agneau. Le symbole de l'Agneau est celui du Christ ou Jésus. Qui est le père de Jésus si il représente un bélier ?

Ou bien, si l'Agneau représente un livre comme le Livre de Vie de l'Agneau, le bélier représente alors le nouveau testament dans l'environnement de la trinité. 

  1. Abraham ---> représentation du Père des croyants, l'ancien testament
  2. Isaac        ---> représentation du Fils , le Nouveau Testament, le bélier
  3. Jacob       ---> représentation du Saint Esprit, le Livre de Vie de l'Agneau

--->Voici le troisième manuscrit de la Trinité

 

Le bélier retenu dans un buisson

Le bélier, le nouveau testament présente le Fils mais il est retenu dans le buisson, ce buisson n'est pas ardent contrairement à celui du livre de Moïse.

Marc 12:26  Pour ce qui est de la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu, dans le livre de Moïse, ce que Dieu lui dit, à propos du buisson : Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob ?

Ce buisson conduit par l'écriture au personnage de la trinité, Abraham, Isaac, et Jacob.

 

L'ange de Dieu retient la main d'Abraham comme le buisson avec le bélier

Dans la même idée de retenir le bélier dans le buisson,  l'ange de Dieu retient la main d'Abraham en lui disant qu'il craint Dieu, et qu'il n'a pas refusé son Fils.

Genèse 22:11 ¶  Alors l’ange de l’Eternel l’appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici !
Genèse 22:12  L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.

Le sacrifice du Fils n'a donc pas eu lieu, ce n'était pas le moment parce Abraham, qui représente les père des croyants, obéissait encore à Dieu. Le temps du sacrifice n'était pas encore venu. Le sacrifice du Fils était retenu comme le bélier dans le buisson, ce n'était pas encore dans le temps dans le dessein de Dieu.

C'est pour cela que le bélier est une représentation d'Issac, le nouveau testament. Ce livre annonçait la Bonne Nouvelle pour les temps de la fin, le sacrifice du Fils de l'homme qui allait nous libérer du mal. Le sacrifice n'a pas eu lieu, il y a deux mille ans mais il le sera bientôt.

 

Les sacrifices des taureaux, des béliers, des agneaux et des boucs

Le Chapitre 7 du Livre des Nombres, énumère tous ce qui est utilisé pour les sacrifices de chacune des douze tribus. Les textes sont voilés, et je ne vois pas à quoi cela pourrait servir.

Nombres 7:87  Total des animaux pour l’holocauste : douze taureaux, douze béliers, douze agneaux d’un an, avec les offrandes ordinaires. Douze boucs, pour le sacrifice d’expiation.
Nombres 7:88  Total des animaux pour le sacrifice d’actions de grâces : vingt-quatre bœufs, soixante béliers, soixante boucs, soixante agneaux d’un an. Tels furent les dons pour la dédicace de l’autel, après qu’on l’eut oint.

Néanmoins, je reconnais le symbole des boucs qui sont les impies à qui les sacrifices d'expiations (des péchés)sont décerné à nous servir d'exemples pour ne plus faire de mal.

Comme le sacrifice est aussi, le fait de lire un livre qui ouvre les yeux , qui fait mourir, et ressusciter. Alors je vois dans les trois animaux, taureau, bélier,  agneau, la trinité comme Abraham, Isaac, et Jacob.

Autre idée : je pense que le sang versé (qui est l'écriture) de ces animaux imprègne le nombre des tribus d'Israël(Jacob), les dons pour la dédicace de l'autel( le royaume de Dieu). Ce  qui veut dire que l'écriture des trois personnes de la trinité ( la Bible et le Livre de Vie de l'Agneau), imprègne le vécu ou l'âme des douze tribus pour qu'ils puissent rentrer dans le Royaume de Dieu (l'autel).

 

Psaumes 66:13 ¶  J’irai dans ta maison avec des holocaustes, J’accomplirai mes vœux envers toi:
Psaumes 66:14  Pour eux mes lèvres se sont ouvertes, Et ma bouche les a prononcés dans ma détresse.
Psaumes 66:15  Je t’offrirai des brebis grasses en holocauste, Avec la graisse des béliers ; Je sacrifierai des brebis avec des boucs. — Pause.
Psaumes 66:16  Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu, et je raconterai Ce qu’il a fait à mon âme.
Psaumes 66:17  J’ai crié à lui de ma bouche, Et la louange a été sur ma langue.
Psaumes 66:18  Si j’avais conçu l’iniquité dans mon cœur, Le Seigneur ne m’aurait pas exaucé.
Psaumes 66:19  Mais Dieu m’a exaucé, Il a été attentif à la voix de ma prière.
Psaumes 66:20  Béni soit Dieu, Qui n’a pas rejeté ma prière, Et qui ne m’a pas retiré sa bonté !

Il faut se concentrer sur ce passage pour s'apercevoir qu' offrir des brebis en sacrifice est entrelacé de mots comme "lèvres ouvertes", "prononcés", "crié", "louange" qui font référence à la parole de Dieu, la prière.

Le sacrifice est l'observation de la loi de l’Éternel, mais aussi la prière, la recherche de l’Éternel, qui est un parfum agréable pour Dieu.

Le sacrifice de la Fin

Esaïe 34:1 ¶  Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu’il produit !
Esaïe 34:2  Car la colère de l’Eternel va fondre sur toutes les nations, Et sa fureur sur toute leur armée : Il les voue à l’extermination, Il les livre au carnage.
Esaïe 34:3  Leurs morts sont jetés, Leurs cadavres exhalent la puanteur, Et les montagnes se fondent dans leur sang.
Esaïe 34:4  Toute l’armée des cieux se dissout ; Les cieux sont roulés comme un livre, Et toute leur armée tombe, Comme tombe la feuille de la vigne, Comme tombe celle du figuier.
Esaïe 34:5  Mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Edom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier.
Esaïe 34:6  L’épée de l’Eternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l’Eternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d’Edom,
Esaïe 34:7  Les buffles tombent avec eux, Et les bœufs avec les taureaux ; La terre s’abreuve de sang, Et le sol est imprégné de graisse.
Esaïe 34:8  Car c’est un jour de vengeance pour l’Eternel, Une année de représailles pour la cause de Sion.

Le jour de l'Eternel est un jour de vengeance, de colère, de sacrifices et d'exterminations. Il a lieu indistinctement pour tout le monde, agneaux, boeufs, béliers, boucs le même jour, le Grand Carnage.

Ezékiel 34:17  Et vous, mes brebis, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, je jugerai entre brebis et brebis, entre béliers et boucs.

 

Les béliers et les agneaux sur la montagne

Psaumes 114:1 ¶  Quand Israël sortit d’Egypte, Quand la maison de Jacob s’éloigna d’un peuple barbare,
Psaumes 114:2  Juda devint son sanctuaire, Israël fut son domaine.
Psaumes 114:3  La mer le vit et s’enfuit, Le Jourdain retourna en arrière ;
Psaumes 114:4  Les montagnes sautèrent comme des béliers, Les collines comme des agneaux.
Psaumes 114:5  Qu’as-tu, mer, pour t’enfuir, Jourdain, pour retourner en arrière ?
Psaumes 114:6  Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, Et vous, collines, comme des agneaux ?
Psaumes 114:7  Tremble devant le Seigneur, ô terre ! Devant le Dieu de Jacob,
Psaumes 114:8  Qui change le rocher en étang, Le roc en source d’eaux.

Ceux qui sont réfugiés dans les montagnes, saute de joie comme des agneaux et des béliers à l'arrivée du royaume de Dieu. C'est l'accomplissement de la prophétie dont celle du Nouveaux Testament et du Livre de Vie.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :