Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le symbole de lèpre représente la colère. Elle peut être celle du corps ou de la chair, et celle de l'esprit. La modération et la patience en sont les remèdes.

 

Verset clé

2 Chroniques 26:19  La colère s’empara d’Ozias, qui tenait un encensoir à la main. Et comme il s’irritait contre les sacrificateurs, la lèpre éclata sur son front, en présence des sacrificateurs, dans la maison de l’Eternel, près de l’autel des parfums.
2 Chroniques 26:20  Le souverain sacrificateur Azaria et tous les sacrificateurs portèrent les regards sur lui, et voici, il avait la lèpre au front. Ils le mirent précipitamment dehors, et lui-même se hâta de sortir, parce que l’Eternel l’avait frappé.

La lèpre d'Ozias vient de sa colère. Elle est celle de l'Esprit, parce qu il est à coté de l'autel des parfums, qui est le symbole de la prière à Dieu et que sa lèpre est au front comme une pensée. Et c'est par la prière à Dieu qu'il se met en colère contre les sacrificateurs.

 

Versets clés : La lèpre de Naman, l'irritabilité dans la chair

2 Rois 5:1  Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d’une grande considération ; car c’était par lui que l’Eternel avait délivré les Syriens. Mais cet homme fort et vaillant était lépreux.

Comment un homme vaillant et fort, peut-il être lépreux ?

2 Rois 5:2  Or les Syriens étaient sortis par troupes, et ils avaient emmené captive une petite fille du pays d’Israël, qui était au service de la femme de Naaman.
2 Rois 5:3  Et elle dit à sa maîtresse : Oh ! si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre !
2 Rois 5:4  Naaman alla dire à son maître : La jeune fille du pays d’Israël a parlé de telle et telle manière.
2 Rois 5:5  Et le roi de Syrie dit : Va, rends-toi à Samarie, et j’enverrai une lettre au roi d’Israël. Il partit, prenant avec lui dix talents d’argent, six mille sicles d’or, et dix vêtements de rechange.
2 Rois 5:6  Il porta au roi d’Israël la lettre, où il était dit : Maintenant, quand cette lettre te sera parvenue, tu sauras que je t’envoie Naaman, mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre.
2 Rois 5:7  Après avoir lu la lettre, le roi d’Israël déchira ses vêtements, et dit : Suis-je un dieu, pour faire mourir et pour faire vivre, qu’il s’adresse à moi afin que je guérisse un homme de sa lèpre ? Sachez donc et comprenez qu’il cherche une occasion de dispute avec moi.
2 Rois 5:8  Lorsqu’Elisée, homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au roi : Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Laisse-le venir à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël.
2 Rois 5:9 ¶  Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s’arrêta à la porte de la maison d’Elisée.
2 Rois 5:10  Elisée lui fit dire par un messager : Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain ; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur.
2 Rois 5:11  Naaman fut irrité, et il s’en alla, en disant : Voici, je me disais : Il sortira vers moi, il se présentera lui-même, il invoquera le nom de l’Eternel, son Dieu, il agitera sa main sur la place et guérira le lépreux.
2 Rois 5:12  Les fleuves de Damas, l’Abana et le Parpar, ne valent-ils pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Ne pourrais-je pas m’y laver et devenir pur ? Et il s’en retournait et partait avec fureur.
2 Rois 5:13  Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui parler, et ils dirent : Mon père, si le prophète t’eût demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait ? Combien plus dois-tu faire ce qu’il t’a dit : Lave-toi, et tu seras pur !
2 Rois 5:14  Il descendit alors et se plongea sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l’homme de Dieu ; et sa chair redevint comme la chair d’un jeune enfant, et il fut pur.

Naaman est un homme vaillant mais qui cède facilement à la colère pour des raisons futiles. il s'attendait que le prophète viennent vers lui pour faire un miracle, alors qu'il lui demandait de faire l'effort de se laver dans les eaux du Jourdain.

L'image de sa lèpre vient de sa colère. Et le fait de se laver dans les eaux du Jourdain ( cours de la vie et la parole de l’Éternel), il guérit,  il devient pur dans sa chair comme un enfant.

 

La lèpre comme la neige

2 Rois 5:15 ¶  Naaman retourna vers l’homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu’il fut arrivé, il se présenta devant lui, et dit : Voici, je reconnais qu’il n’y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n’est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur.
2 Rois 5:16  Elisée répondit : L’Eternel, dont je suis le serviteur, est vivant ! je n’accepterai pas. Naaman le pressa d’accepter, mais il refusa.
2 Rois 5:17  Alors Naaman dit : Puisque tu refuses, permets que l’on donne de la terre à ton serviteur, une charge de deux mulets ; car ton serviteur ne veut plus offrir à d’autres dieux ni holocauste ni sacrifice, il n’en offrira qu’à l’Eternel.
2 Rois 5:18  Voici toutefois ce que je prie l’Eternel de pardonner à ton serviteur. Quand mon maître entre dans la maison de Rimmon pour s’y prosterner et qu’il s’appuie sur ma main, je me prosterne aussi dans la maison de Rimmon : veuille l’Eternel pardonner à ton serviteur, lorsque je me prosternerai dans la maison de Rimmon !
2 Rois 5:19  Elisée lui dit : Va en paix. Lorsque Naaman eut quitté Elisée et qu’il fut à une certaine distance,
2 Rois 5:20 ¶  Guéhazi, serviteur d’Elisée, homme de Dieu, se dit en lui-même : Voici, mon maître a ménagé Naaman, ce Syrien, en n’acceptant pas de sa main ce qu’il avait apporté ; l’Eternel est vivant ! je vais courir après lui, et j’en obtiendrai quelque chose.
2 Rois 5:21  Et Guéhazi courut après Naaman. Naaman, le voyant courir après lui, descendit de son char pour aller à sa rencontre, et dit : Tout va-t-il bien ?
2 Rois 5:22  Il répondit : Tout va bien. Mon maître m’envoie te dire : Voici, il vient d’arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d’Ephraïm, d’entre les fils des prophètes ; donne pour eux, je te prie, un talent d’argent et deux vêtements de rechange.
2 Rois 5:23  Naaman dit : Consens à prendre deux talents. Il le pressa, et il serra deux talents d’argent dans deux sacs, donna deux habits de rechange, et les fit porter devant Guéhazi par deux de ses serviteurs.
2 Rois 5:24  Arrivé à la colline, Guéhazi les prit de leurs mains et les déposa dans la maison, et il renvoya ces gens qui partirent.
2 Rois 5:25  Puis il alla se présenter à son maître. Elisée lui dit : D’où viens-tu, Guéhazi ? Il répondit : Ton serviteur n’est allé ni d’un côté ni d’un autre.
2 Rois 5:26  Mais Elisée lui dit : Mon esprit n’était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l’argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des bœufs, des serviteurs et des servantes ?
2 Rois 5:27  La lèpre de Naaman s’attachera à toi et à ta postérité pour toujours. Et Guéhazi sortit de la présence d’Elisée avec une lèpre comme la neige.

L'idée globale du passage est la modération de la colère et la patience chez Naaman, Elisée et Guéhazi :

  • Naaman ne se met pas en colère lorsque Elisée refuse son présent
  • Elisée ne s'emporte pas lorsque Maaman lui dit qu'il se prosternera dans la maison de Rimmon et demande le pardon de l'Eternel
  • Elisée ne s'emporte pas contre Guéhazi qui rattrape l'offrande de Naaman qu'il avait rejeté au contraire il lui dit que la bonne lèpre de Maaman  s'attachera à lui et sa postérité comme si sa bienséance était communicative.

Nous retrouvons cette lèpre blanche chez Moïse lors de sa rencontre avec l'Eternel.

Exode 4:6 L’Eternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige.

Exode 4:7 L’Eternel dit: Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein; puis il la retira de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair.

 

Livre de Vie de l'Agneau p.73

(13) Voici maintenant le deuxième signe de Moïse qui confirme le premier, et notamment celui qui les explique :

L’Éternel lui dit encore : Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein ; puis il la retira, et voici sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige. L’Éternel dit : Remets ta main dans ton sein. Il remit sa main dans son sein ; puis il la retira de son sein, et voici, elle était redevenue comme sa chair. S’ils ne te croient pas, dit l’Éternel, et n’écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du second signe. S’ils ne croient pas même à ces deux signes, et n’écoutent pas ta voix, tu prendras de l’eau du fleuve, tu la répandras sur la terre, et l’eau que tu auras prise du fleuve deviendra du sang sur la terre.

Comme le précédent, ce signe signifie la même chose pour Moïse et pour moi ; car, mets ta main dans ton sein, s’entend ainsi : sonde-toi pour chercher ce que j’ai placé dans ton sein et écris-le dans un livre. C’est ce que fit Moïse et que je fis moi-même.

Mais trop courroucé par les infamies commises dans le monde sous mes yeux, et aussi en raison des grandes émotions venant de tout ce qui m’était révélé, comme mon frère je m’exprimais difficilement. Mes écritures se remplissaient de lèpre, entendez de déraisons dues à la colère. Et, remets la main dans ton sein, signifie :

recommence tes écritures pour enlever cette lèpre. Et j’ai recommencé jusqu’à ce que vous ayez le livre de vie sous les yeux, pouvant être lu et saisi par des enfants cette fois. C’est pourquoi Simon, qui est Pierre, est appelé Simon le lépreux, celui qui porte la croix de Jésus.

 

Simon le lépreux : La lèpre dans les écritures

Le Livre de Vie de l'Agneau p.50

(20) Je me reconnaissais dans ce disciple sans nom, et aussi dans Simon le lépreux à cause de la lèpre qui envahissait mes écritures et dont je parlerai. Et c’est à Simon que Jésus dit : tu es Pierre. Ce qui n’aurait aucun sens s’il ne s’agissait du Véritable qui se reconnaît en Pierre, qui est cette fameuse pierre dont Jacob fit son chevet, puis dressa pour monument, et versa de l’huile à son sommet (onction sur sa tête). Et c’est toujours Simon (qui est Pierre) qui porte la croix derrière Jésus, parce que la croix signifie les douleurs d’un homme que nul autre que lui ne peut porter à sa place. Comprenez-vous toutes ces choses ?

Un passage de Jean montre le personnage de Pierre sortant son épée et frapper un sacrificateur.

Jean 18:1 ¶  Lorsqu’il eut dit ces choses, Jésus alla avec ses disciples de l’autre côté du torrent du Cédron, où se trouvait un jardin, dans lequel il entra, lui et ses disciples.
Jean 18:2  Judas, qui le livrait, connaissait ce lieu, parce que Jésus et ses disciples s’y étaient souvent réunis.
Jean 18:3  Judas donc, ayant pris la cohorte, et des huissiers qu’envoyèrent les principaux sacrificateurs et les pharisiens, vint là avec des lanternes, des flambeaux et des armes.
Jean 18:4  Jésus, sachant tout ce qui devait lui arriver, s’avança, et leur dit : Qui cherchez-vous ?
Jean 18:5  Ils lui répondirent : Jésus de Nazareth. Jésus leur dit : C’est moi. Et Judas, qui le livrait, était avec eux.
Jean 18:6  Lorsque Jésus leur eut dit : C’est moi, ils reculèrent et tombèrent par terre.
Jean 18:7  Il leur demanda de nouveau : Qui cherchez-vous ? Et ils dirent : Jésus de Nazareth.
Jean 18:8  Jésus répondit : Je vous ai dit que c’est moi. Si donc c’est moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci.
Jean 18:9  Il dit cela, afin que s’accomplît la parole qu’il avait dite : Je n’ai perdu aucun de ceux que tu m’as donnés.
Jean 18:10  Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l’oreille droite. Ce serviteur s’appelait Malchus.
Jean 18:11  Jésus dit à Pierre : Remets ton épée dans le fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m’a donnée à boire ?

Jean 18:12  La cohorte, le tribun, et les huissiers des Juifs, se saisirent alors de Jésus, et le lièrent.

 

Le châtiment de la lèpre blanche

Nombre 12:1 ¶  Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu’il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne.
Nombre 12:2  Ils dirent : Est-ce seulement par Moïse que l’Eternel parle ? N’est-ce pas aussi par nous qu’il parle ? (12-3) Et l’Eternel l’entendit.
Nombre 12:3  Or, Moïse était un homme fort patient, plus qu’aucun homme sur la face de la terre.
Nombre 12:4 ¶  Soudain l’Eternel dit à Moïse, à Aaron et à Marie : Allez, vous trois, à la tente d’assignation. Et ils y allèrent tous les trois.
Nombre 12:5  L’Eternel descendit dans la colonne de nuée, et il se tint à l’entrée de la tente. Il appela Aaron et Marie, qui s’avancèrent tous les deux.
Nombre 12:6  Et il dit : Ecoutez bien mes paroles ! Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète, c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révélerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerai.
Nombre 12:7  Il n’en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison.
Nombre 12:8  Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l’Eternel. Pourquoi donc n’avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse ?
Nombre 12:9  La colère de l’Eternel s’enflamma contre eux. Et il s’en alla.
Nombre 12:10 ¶  La nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Marie était frappée d’une lèpre, blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Marie ; et voici, elle avait la lèpre.

Nombre 12:11  Alors Aaron dit à Moïse : De grâce, mon seigneur, ne nous fais pas porter la peine du péché que nous avons commis en insensés, et dont nous nous sommes rendus coupables !
Nombre 12:12  Oh ! qu’elle ne soit pas comme l’enfant mort-né, dont la chair est à moitié consumée quand il sort du sein de sa mère !
Nombre 12:13  Moïse cria à l’Eternel, en disant : O Dieu, je te prie, guéris-la !
Nombre 12:14  Et l’Eternel dit à Moïse : Si son père lui avait craché au visage, ne serait-elle pas pendant sept jours un objet de honte ? Qu’elle soit enfermée sept jours en dehors du camp ; après quoi, elle y sera reçue.
Nombre 12:15  Marie fut enfermée sept jours en dehors du camp ; et le peuple ne partit point, jusqu’à ce que Marie y fût rentrée.
Nombre 12:16  Après cela, le peuple partit de Hatséroth, et il campa dans le désert de Paran.

Marie représente la futur assemblée d'Israël qui vivra dans le royaume au bout des sept jours, le temps qu'elle soit enfermée pour purifier sa colère blanche comme la neige, tous les doutes sur la parole de Dieu donnée par Moïse.

Le prophète qu'il y aura parmi eux est Aaron, il est l'image du dernier prophète qui écrira le Livre de Vie de l'Agneau.

 

Le jugement de l'assemblée contre la lèpre

Lévitique 13:12 Si la lèpre fait une éruption sur la peau et couvre toute la peau de celui qui a la plaie, depuis la tête jusqu’aux pieds, partout où le sacrificateur portera ses regards, le sacrificateur l’examinera;

Lévitique 13:13 et quand il aura vu que la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie: comme il est entièrement devenu blanc, il est pur.

Lévitique 13:14 Mais le jour où l’on apercevra en lui de la chair vive, il sera impur;

Lévitique 13:15 quand le sacrificateur aura vu la chair vive, il le déclarera impur: la chair vive est impure, c’est la lèpre.

 

Lévitique 13:27 Le sacrificateur l’examinera le septième jour. Si la tache s’est étendue sur la peau, le sacrificateur le déclarera impur: c’est une plaie de lèpre.

La lèpre est purificatrice, c'est une colère comme celle du méchant qui ronge la chair pendant le séjour des morts (jusqu'au septième jour). Si l'homme est vainqueur de cette colère semblable au péché, elle deviendra blanche (la colère de Dieu) celle qui s'indigne devant l'injustice mais qui attend le jugement de Dieu avec patience.

 

Soignez votre lèpre par la modération

Ce n'est pas à vous de prendre les armes de votre colère, prenez l'épée dans votre bouche, elle est a double tranchant, le tranchant de votre témoignage et la justice de Dieu.

Rappelez vous Jésus qui se faisant arrêter sermonna Pierre de garder sa violence.

De plus soyez correct aussi avec Satan, ne soyez pas injurieux, vous êtes une part de l'ange Michaël

Jude 1:9 Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Que le Seigneur te réprime!

 

Ne châtier pas non plus la femme(religion) infidèle à Dieu, car vous aussi vous étiez parmi les infidèles pendant votre séjour des morts.

Jean 8:3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; 8-4 et, la plaçant au milieu du peuple,

Jean 8:4 ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère.

Jean 8:5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?

Jean 8:6 Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.

Jean 8:7 Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

La modération fait partie de l'une sept vertus de la circoncision.

Le Livre de Vie de l'Agneau p. 80

(4) Mais, pour entendre, mieux vaut ne pas connaître les préceptes humains qui enlèvent les facultés de comprendre la vérité. Dessaisissez-vous plutôt de vos bagages pour recevoir mon baptême dont dépend votre salut. Si vous êtes saints d’esprit et tout à fait ignorants des conceptions de la vie prêchées par l’homme, vous êtes alors dans les meilleures dispositions pour recevoir la lumière que j’apporte, car
vous avez en vous les sept principales vertus de la circoncision du coeur dont parle Moïse. Ces vertus sont la sagesse, la compassion, la miséricorde, la droiture, l’amour, l’humilité et la charité qui expriment ensemble la sainteté d’une personne. En voici la définition :
• LA SAGESSE : qualité de la personne prudente et modérée en toute chose.
• LA COMPASSION : sentiment de pitié qui rend l’homme sensible aux maux d’autrui.
• LA MISÉRICORDE : grandeur d’âme qui pousse à pardonner au coupable.
• LA DROITURE : loyauté de la personne honnête et juste.
• L’AMOUR : affection que l’on éprouve pour les êtres ou pour quelque chose.
• L’HUMILITÉ : absence complète d’orgueil et respect d’autrui, qui empêchent de
régner sur ses semblables.
• LA CHARITÉ : générosité du coeur qui pousse à aider tout être en difficulté.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Les maladies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :