Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Étymologie

Le mot Freyr veut dire "Seigneur", comme "Seigneur Dieu" ou le "Seigneur Jésus" en vieux norrois.

il s'apparente au Fils de l'homme mais aussi au personnage de Samson.

 
Naissance de Freyr

VINGT-QUATRIÈME CHAPITRE GYLFAGINNING  (Edda de Snorri Stulurson)

Niord de Noatun eut ensuite deux enfants: un fils appelé Freyr et une fille appelée Freyial ; ils étaient beaux et puissants. Freyr est le plus glorieux des Ases. Il a pouvoir sur la pluie et sur l'éclat du soleil et, par là, sur les fruits de la terre, et il est bon de l'invoquer pour la prospérité et pour la paix. Il a aussi pouvoir sur la fortune des hommes.

Freyr est le petit fils d'Odin, il est un Ases, pour résumer il est comme le Fils de l'homme. Il est responsable de la terre et tout ce qui s'y trouve.

 

Attribut : le verrat

« Brokk donna le verrat à Freyr », d’àprès l’Etymologie de Brook est l’image du travail de l’industrie idolâtre(du fer), dévoué à l’argent(comme celui qui travail en bois et récupère les morceaux pour faire des idoles de dieux en bois dans le Livre de la Sagesse). Il donne Le cochon , le substitue de la viande à moindre coût( tout est bon dans le cochon) au niveau mondiale dans toutes les classes de la société, (la charcuterie,le jambon). Le gras du cochon est même ajouté à celui des autres viandes pour le profit au détriment de la qualité et la pureté).

CINQUIÈME CHAPITRE 

À Freyr, il donna le verrat et déclara que, de nuit comme de jour, il courrait à travers les airs et la mer plus vite que n'importe quel cheval, et qu'il n'y aurait jamais d'obscurité telle, ni dans la nuit ni dans le monde des ténèbres, qu'il ne l'illuminât au plus haut point sur son passage, tant ses soies étaient brillantes.

Comprenez maintenant pourquoi le verrat de Freyr courre à travers les airs et la mer dans notre industrie de consommation, et que les peuples croient manger par exemple des terrines de canard mais ils ne savent pas qu’il y a du porc. La duperie engendre un monde de ténèbres encore plus grand. Sauf qu’il y a encore quelques oies sauvages qui éclaire le monde et dénonce la malbouffe.

 
Freyr  tombe amoureux de Gerd : la ville

TRENTE-SEPTIÈME CHAPITRE  GYLFAGINNING  (Edda de Snorri Stulurson)

Il était un homme qui s'appelait Gymir' et dont la femme, appelée Aurboda, appartenait à la race des géants des montagnes. Leur fille, Gerd, était la plus belle des femmes.

"Gymir" est l'homme, géant des montagnes, il est l'homme de origine comme Adam. Sa mère Aurboda, qui signifie eau boueuses et richesses, correspond au travail des hommes et à l'exploitation de la terre comme l'image de Caïn le laboureur dans la Genèse. La soeur de Freyr, est l'enceinte, l'enclos, ou forteresse comme symbole des villes avec ses habitants protégés .

Il se fit un jour que Freyr alla à Hlidskialf et observa tous les mondes. Lorsque son regard se tourna vers le nord, il vit dans un domaine une grande et belle maison vers laquelle se dirigeait une femme. Au moment où celle-ci leva les bras afin d'ouvrir la porte, leur éclat éblouit tout à la fois l'air et la mer, et tous les mondes furent illuminés par elle. Mais en punition de l'arrogance qu'il avait eue de prendre place dans le siège sacré, Freyr fut accablé de tristesse quand il quitta ce lieu. Une fois rentré chez lui, il ne voulut ni parler, ni dormir, ni boire, et personne n'osait lui adresser la parole.

Freyr tourne son regard vers la grande Ville et le monde vient à être éclairé par celle-ci. Freyr accablé de tristesse de quitter sa montagne, le siège sacré, pour aller s'installer avec son épouse, la ville. Il est comme l'auteur du Livre de Vie.

Le Livre de Vie de l'Agneau p.15

(6) Mais, en grandissant, je prenais conscience de la pauvreté de mes parents qui leur occasionnait de grands tourments, notamment à ma mère qui pleurait souvent de ne pas disposer de ce qui est nécessaire pour nous donner à manger ou nous vêtir convenablement. Ce que mon père produisait n’était que petits bénéfices aussitôt absorbés par les impôts que prélevaient les gens de la ville. La guerre sévissait en ces années-là, et nous souffrions de cette misère. Ainsi, mon enfance, enrichie des
merveilles de la nature et remplie de joies, se couvrit de tristesse, surtout qu’en raison de la pauvreté de mes parents, je comprenais déjà que je serais obligé de partir du village auquel j’étais attaché.

Alors Niord fit appeler Skirnir, le serviteur de Freyr, et le pria d'aller trouver son maître, d'essayer d'engager la conversation avec lui, et de lui demander envers qui il était si courroucé qu'il ne parlait ã personne. Skirnir déclara qu'il s'exécuterait, encore que ce fût contre son gré, et dit qu'il fallait s'attendre à recevoir des réponses désagréables de la part de Freyr. Quand il arriva auprès de lui, il lui demanda pourquoi il était si affligé et si taciturne.

Skinir le brillant l'éclatant représente la richesse et l'argent, Freyr a été obligé de faire un pacte avec le monde de l'argent pour survivre face à la ville

 

l'Epée de Freyr contre la main de la ville

Alors Freyr prit la parole et répondit qu'il avait vu une belle femme, et qu'il était å tel point accablé de tristesse en raison d'elle, qu'il ne vivrait pas longtemps s'il ne parvenait pas à la posséder. “Mais, à présent, tu vas aller demander sa main pour moi et l'amener ici, que son père le veuille ou non.Je te donnerai pour cela une belle récompense” Skirnir répondit en déclarant qu*il accomplirait cette mission, mais que Freyr devait lui faire don de son épée, laquelle était si bonne qu'elle combattait d'elle-méme. Craignant qu'un refus de sa part ne fît échouer ses projets, Freyr lui donna son épée. 

Freyr a échangé, ou vendu son âme pour posséder l'esprit de la ville pour survivre("qu'il ne vivrait pas longtemps"). Skirnir donna un travail à Freyr à la Ville. Mais son âme originel, il est nu et sans défense, comme contre les maladies.

Alors Skirnir partit demander la main de la femme et obtint. d'elle la promesse de venir, neuf nuits plus tard, à l*endroit appelé Barrey“ et d'y célébrer ses noces avec Freyr. Mais quand Skirnir lui annonça le résultat de sa mission, Freyr déclama ceci :

“Longue est une nuit,
Longue une seconde nuit',
Comment languirai-je trois nuits?
Souvent un mois
Me parut moins long
Que la moitié de la nuit
Qui précédera cette noce".”

C'est la raison pour laquelle Freyr fut sans arme lorsqu'il affronta Beli' et qu'il le tua à l'aide des bois d'un cerf. » Gangleri déclara alors: « Il est vraiment très étonnant qu'un chef tel que Freyr ait voulu faire don de son épée, alors qu'il n'en possédait pas d'autre aussi bonne. Cela constitua pour lui un formidable désavantage quand il affronta Beli, et, par ma foi, il dut alors regretter ce cadeau. ››

Le Très-Haut répondit: « Cela n'eut que peu d'importance lors de sa rencontre avec Beli, car il eût pu le tuer de sa main” s”il l'avait voulu. Mais viendra le moment, quand les fils de Muspell partiront au combat", où Freyr estimera qu'il y a un plus grand désavantage å être sans cette épée. ››

La ville ne nous protège pas des fléaux, elle attire ses victimes pour les rendre vulnérables. Ils finissent par être tués par ses maux. Freyr, l'homme qui sera dans la ville, estimera qu'il sera un grand désavantage d'être dans les villes au moment de l'avènement où les anges partiront au combat.

 

Les cheveux de Samson comme  l'épée de Freyr

Juges 16:13 Delila dit à Samson: Jusqu’à présent tu t’es joué de moi, tu m’as dit des mensonges. Déclare-moi avec quoi il faut te lier. Il lui dit: Tu n’as qu’à tisser les sept tresses de ma tête avec la chaîne du tissu.
Juges 16 :14 Et elle les fixa par la cheville. Puis elle lui dit: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et il arracha la cheville du tissu et le tissu.
Juges 16 :15 Elle lui dit: Comment peux-tu dire: Je t’aime! puisque ton coeur n’est pas avec moi? Voilà trois fois que tu t’es joué de moi, et tu ne m’as pas déclaré d’où vient ta grande force.
Juges 16 :16 Comme elle était chaque jour à le tourmenter et à l’importuner par ses instances, son âme s’impatienta à la mort,
Juges 16 :17 il lui ouvrit tout son coeur, et lui dit: Le rasoir n’a point passé sur ma tête, parce que je suis consacré à Dieu dès le ventre de ma mère. Si j’étais rasé, ma force m’abandonnerait, je deviendrais faible, et je serais comme tout autre homme.
Juges16 :18 ¶ Delila, voyant qu’il lui avait ouvert tout son coeur, envoya appeler les princes des Philistins, et leur fit dire: Montez cette fois, car il m’a ouvert tout son coeur. Et les princes des Philistins montèrent vers elle, et apportèrent l’argent dans leurs mains.
Juges 16 :19 Elle l’endormit sur ses genoux. Et ayant appelé un homme, elle rasa les sept tresses de la tête de Samson, et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force.
Juges 16 :20 Elle dit alors: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et dit: Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Eternel s’était retiré de lui.
 Juges 16 :21 Les Philistins le saisirent, et lui crevèrent les yeux; ils le firent descendre à Gaza, et le lièrent avec des chaînes d’airain. Il tournait la meule dans la prison.
Juges 16 :22 ¶ Cependant les cheveux de sa tête recommençaient à croître, depuis qu’il avait été rasé.


Delila est le symbole de la femme étrangère(étrangère à Dieu ou la grande ville)et Samson l'homme juste. Si Samson perd sa force, c'est sa raison qui s'en va, il a perdu ses 7 qualité (tresses = esprits du Juste). Il a révélé son secret à Delila, l'image de la religion impie,qui s'est servi de cette faiblesse pour le livrer aux princes philistins réduisant ainsi Samson en esclavage(tourner la meule dans la prison).

 

Freyir le Ases est le fils de l'homme qui a quitté la campagne pour aller en ville, il a abandonné le milieu naturel d'où il vient, ce qui le rend vulnérable. Le Livre de vie de l'agneau explique la raison p. 135

(11) En vérité je vous le dis, les êtres de ce monde et des mondes du ciel sont
pensés et connus depuis toujours. C’est pourquoi, ils sont composés à partir de ce qui
existe dans leur milieu originel, marin ou terrestre, pour pouvoir y vivre et s’y
multiplier. Aucun être ne peut donc quitter son milieu avec lequel il fait corps. Car
non seulement il n’y a aucune raison à ce qu’il le quitte, mais encore il ne peut
disposer des moyens de le faire.

Tag(s) : #Mythologie Nordique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :