Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les bêtes des champs, alliés de l’Eternel

Exode 23:10 ¶  Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit.

Exode 23:11  Mais la septième, tu lui donneras du relâche et tu la laisseras en repos ; les pauvres de ton peuple en jouiront, et les bêtes des champs mangeront ce qui restera. Tu feras de même pour ta vigne et pour tes oliviers.

Exode 23:11 Pendant six jours, tu feras ton ouvrage. Mais le septième jour, tu te reposeras, afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, afin que le fils de ton esclave et l’étranger aient du relâche.

Le respect de la nature font partie des préceptes, la terre a droit à une année de jachère, qui doivent profiter aux pauvres et aux animaux environnant en mémoire des 7 jours de la création. Ainsi que l’animal qui sert l’homme dans ses ouvrages, le repos du septième jour est salvateur en respect des cycles du vivant que Dieu nous a demandé dans ses commandements. Respecter la nature c’est aussi la glorifier, en retour elle est reconnaissante.

Esaïe 43:20  Les bêtes des champs me glorifieront, Les chacals et les autruches, Parce que j’aurai mis des eaux dans le désert, Des fleuves dans la solitude, Pour abreuver mon peuple, mon élu.

L’animal est complice de l’Eternel, il suit des règles du créateur, qui connait le mieux sa création.C’est ainsi que l’animal protégera le juste ou l’Elu dans les moments de la fin :

Exode 23:27  J’enverrai ma terreur devant toi, je mettrai en déroute tous les peuples chez lesquels tu arriveras, et je ferai tourner le dos devant toi à tous tes ennemis.

Exode 23:28  J’enverrai les frelons devant toi, et ils chasseront loin de ta face les Héviens, les Cananéens et les Héthiens.

Exode 23:29  Je ne les chasserai pas en une seule année loin de ta face, de peur que le pays ne devienne un désert et que les bêtes des champs ne se multiplient contre toi.

Exode 23:30  Je les chasserai peu à peu loin de ta face, jusqu’à ce que tu augmentes en nombre et que tu puisses prendre possession du pays.

Le temps de la création est celui de l’Eternel, le rythme est celui du vivant, l’impie méprisant la nature ne peut connaitre le déroulement de la fin à cause de sa vanité. Il croit pouvoir défier les lois mais son comportement se retournera contre lui.

La bête et l’homme

L’homme est l’aboutissement de la création. Dieu a créé la terre et son environnement pour asseoir l’homme, pour qu’il puisse élever son âme et non pas pour qu’il régresse comme un animal.

Lévitique 18:23  Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s’approchera point d’une bête, pour se prostituer à elle. C’est une confusion.

Ce verset est une loi à prendre au pied de la lettre et au sens figuré. L’homme ne doit pas se souiller avec un animal qui est une bête, et avec un homme à l’esprit d’une bête qui réagit avec un instinct primaire.

Car la prostitution n’est pas celle du sexe mais celle de l’âme. La prostitution est le péché de se donner à d’autres dieux comme de fait de bafouer le second commandement qui défend de se prosterner devant des images taillées ou icônes.

La femme au sens figuré est celui d’une Eglise ou d’une assemblée, elle ne doit pas s’adonner à la pratique de dieux étranger mais à Dieu, l’unique et créateur.

Tout homme qui impose une religion avec un dieu étranger, ne peut que régresser comme un animal, et vers la mort de son âme. Il est alors plus un homme mais une Bête.

La bête : un roi déchu.

Un homme qui se met au-dessus des autres, blasphémant en  prenant la place de Dieu, qui imposent son autorité aux autres, ne peux se comporter comme un coq dans une basse-cour, ou un chef de meute, où les droits ne sont que les siens. C’est une bête pour l’Eternel, un homme de petite taille (par l’Esprit), sa place n’est que parmi les animaux des champs

Voici le passage du songe de Nebucadnetsar expliqué par Daniel.

Daniel 4:18  Voilà le songe que j’ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. Toi, Beltschatsar, donnes-en l’explication, puisque tous les sages de mon royaume ne peuvent me la donner ; toi, tu le peux, car tu as en toi l’esprit des dieux saints.

Daniel 4:19 ¶  Alors Daniel, nommé Beltschatsar, fut un moment stupéfait, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit : Beltschatsar, que le songe et l’explication ne te troublent pas ! Et Beltschatsar répondit : Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et son explication pour tes adversaires !

Daniel 4:20  L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s’élevait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre ;

Daniel 4:21  cet arbre, dont le feuillage était beau et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s’abritaient les bêtes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du ciel faisaient leur demeure,

Daniel 4:22  c’est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, dont la grandeur s’est accrue et s’est élevée jusqu’aux cieux, et dont la domination s’étend jusqu’aux extrémités de la terre.

Daniel 4:23  Le roi a vu l’un de ceux qui veillent et qui sont saints descendre des cieux et dire : Abattez l’arbre, et détruisez-le ; mais laissez en terre le tronc où se trouvent les racines, et liez-le avec des chaînes de fer et d’airain, parmi l’herbe des champs ; qu’il soit trempé de la rosée du ciel, et que son partage soit avec les bêtes des champs, jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui.

Daniel 4:24  Voici l’explication, ô roi, voici le décret du Très-Haut, qui s’accomplira sur mon seigneur le roi.

Daniel 4:25  On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, et l’on te donnera comme aux bœufs de l’herbe à manger ; tu seras trempé de la rosée du ciel, et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît.

Daniel 4:26  L’ordre de laisser le tronc où se trouvent les racines de l’arbre signifie que ton royaume te restera quand tu reconnaîtras que celui qui domine est dans les cieux.

Daniel 4:27  C’est pourquoi, ô roi, puisse mon conseil te plaire ! mets un terme à tes péchés en pratiquant la justice, et à tes iniquités en usant de compassion envers les malheureux, et ton bonheur pourra se prolonger.

 

Pour Dieu, Nebucadnetsar est un roi sans valeur, et son âme n’a le mérite que d’être parmi les animaux des champs pour qu’il ne puisse plus faire de mal aux hommes.

C’est le même avenir qui attend la bête de l’apocalypse.

 

La bête de l’apocalypse un roi, des rois

Apocalypse 17:17  Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.

La bête est un roi dans le but d’éprouver le monde pour séparer les brebis de boucs.

Apocalypse 17:11  Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition.

Apocalypse 13:1  (12-18) Et il se tint sur le sable de la mer. (13-1) Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème.

Cette bête n’est pas un animal mais elle vient de l’homme, des nations (la mer). Ce sont des chefs (cornes) avec leurs qualités ou caractéristiques (diadèmes), et leur nom de blasphème comme pour remplacer l’Eternel. A noter que cette bête ressemble au dragon rouge de l’apocalypse 12.3, il y a un lien étroit entre les deux.

Apocalypse 17:3  Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.

Apocalypse 12:9  Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

La bête est donc sous l’autorité de Satan, le grand dragon rouge.

Apocalypse 17:12  Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.

La bête a une grande autorité, probablement au niveau mondial, elle est comme dix rois qui n’ont pas de royaume ou de pays.

Apocalypse 13:2  La bête que je vis était semblable à un léopard ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.

Ce verset est analogue au songe de Daniel 7 ou quatre animaux sortent de la mer(les nations). Le lion ressemble à un ange ou un dieu (aigle) auquel on arrache les ailes et on lui donne un cœur d’homme comme un ange déchu. L’ours lui dévore la chair de ses victimes comme dans un sacrifice et le verset suivant.

Apocalypse 17:16  Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu.

Le léopard a quatre ailes comme le chérubin aux quatre faces d’Ezéchiel 1 et 10 et, la domination lui fut donné. Les quatre ailes correspondantes aux quatre couleurs de l’humanité. La domination du léopard est donc mondiale. Et pour le parallèle, la bête a  une domination mondiale.

La bête peut être un animal des champs création de Dieu. Au figuré c’est un homme qui s’oppose à Dieu, destructeur, qui se place au-dessus de Dieu, c’est un roi  blasphémateur. Le symbole de la bête, est celui d’un roi dominateur mondial  sous le règne de Satan qui fait souffrir les hommes. Pour Dieu, il n’a pas sa place dans l’Eden, à la fin du monde, il doit disparaitre pour que l’homme soit libéré.

L’étude de la bête de l’apocalypse sera faite dans un autre article tellement il y a de chose à dire.

Tag(s) : #Apocalypse -la fin d'un monde, #Les animaux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :