Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai traité du symbole de la flamme, ainsi que du symboles du feu.

Le feu semble aussi exprimer autre chose comme le sacrifice bien que l’image soit liée.

 

Le feu des repas

 

Ex 12:8 Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu ; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.

Ex 12:9 Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau ; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.

Ex 12:10 Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin ; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.

 

Ce passage pris au pied de la lettre parle de repas. Nous rôtissons la viande, cuisons les légumes etc… Les sacrifices sont la métaphore des repas que l’on prend chaque jour, parce qu’il s’agit d’un effort et de tuer une victime.

 

Le 22:21 Si un homme offre à l’Eternel du gros ou du menu bétail en sacrifice d’actions de grâces, soit pour l’accomplissement d’un vœu, soit comme offrande volontaire, la victime sera sans défaut, afin qu’elle soit agréée ; il n’y aura en elle aucun défaut.

Le 22:22 Vous n’en offrirez point qui soit aveugle, estropiée, ou mutilée, qui ait des ulcères, la gale ou une dartre ; vous n’en ferez point sur l’autel un sacrifice consumé par le feu devant l’Eternel..

 

Tuer un animal est difficile lorsqu’on l’a élevée soi même et il est aussi sacrée et consacrée pour le temps qu’on a pris soin de lui.

Pour sa santé ou son sang, l’homme doit prendre le meilleur des fruits de la nature c’est à dire sans défaut comme il est écrit dans la loi de Moïse.

Un homme qui préserve sa santé ou son sang, fait une offrande à l’éternité, l’Eternel.

 

Le 2:14 Si tu fais à l’Eternel une offrande des prémices, tu présenteras des épis nouveaux, rôtis au feu et broyés, comme offrande de tes prémices.

 

Mais aussi, d’une interprétation d’un autre niveau ,le sacrifice est aussi celui du sage qui montre à l’homme jeune de l’âme ses erreurs, comme Jésus en descendant au séjour des morts.

 

Le feu de l’holocauste

Le 3:5 Les fils d’Aaron brûleront cela sur l’autel, par-dessus l’holocauste qui sera sur le bois mis au feu. C’est un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel.

 

Les prêtres, fils d’Aaron, auront préparé l’arrivée du Christ(le bois) sans le savoir, en le sacrifiant sur l’autel de la terre.

 

Le 6:9 (6-2) Donne cet ordre à Aaron et à ses fils, et dis : Voici la loi de l’holocauste. L’holocauste restera sur le foyer de l’autel toute la nuit jusqu’au matin, et le feu brûlera sur l’autel.

 

Le feu de l’holocauste brûlant durant la nuit(le jour des ténèbres), ou l’hiver(la dernière saison du séjour des morts). Puis au matin, l’étoile du Christ sera avec le peu d’Elus dans le paradis promis sur l’autel de la terre.

 

Ce feu est un feu nucléaire qui parcourra la terre, tuant homme et animaux,

 

Ex 9:23 Moïse étendit sa verge vers le ciel ; et l’Eternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre. L’Eternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d’Egypte.

Ex 9:24 Il tomba de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle ; elle était tellement forte qu’il n’y en avait point eu de semblable dans tout le pays d’Egypte depuis qu’il existe comme nation.

 

Ce fléaux viendra de la bêtises des sommets des états qui ne voudront pas laisser partir les appelés comme il est écrit dans le livre de vie de l’agneau :

 

Livre de vie p.401

(15) Poussés par les religieux et les scientifiques, les chefs de peuple essayeront d’abord d’interdire le livre de vie, puis de vous retenir, vous qui allez vous retirer sur les hauteurs, afin d’arrêter l’embrasement du monde. Ne pouvant y parvenir, ce sont alors les chefs militaires qui voudront faire autorité pour essayer de maîtriser la situation. Leur raison d’être étant de tuer l’homme, ne pensez pas qu’ils s’en abstiendront ou qu’ils vous supplieront. Au contraire, en s’apercevant qu’ils n’ont plus de salut, ils tenteront de vous entraîner dans leur chute par tous les moyens. Mais ce sont eux qui périront ! Alors avant de disparaître, peut-être saisiront-ils le sens des combats de David qui coupe la tête de Goliath (du géant militaire) avec l’épée de ce dernier. Qu’importe ! Il suffit qu’il vous apparaisse à vous que leur chair était réservée pour le grand festin de Dieu, à la fin des siècles.

 

Ce livre de vie de l’agneau mettra le feu au monde déjà bien échauffé par la mort, les guerres et les conflits.

 

Ps 75:8 (75-9) Il y a dans la main de l’Eternel une coupe, Où fermente un vin plein de mélange, Et il en verse : Tous les méchants de la terre sucent, boivent jusqu’à la lie.

 

Il est une flamme de la vérité qui mettre le feu aux poudres des transgressions de la vie. Il est la goutte qui fera déborder la coupe de la colère de Dieu déjà enivré et irrité.

 

Eze 23:31 Tu as marché dans la voie de ta sœur, Et je mets sa coupe dans ta main.

Eze 23:32 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Tu boiras la coupe de ta sœur, Tu la boiras large et profonde ; Elle te rendra un objet de risée et de moquerie ; Elle contient beaucoup.

Eze 23:33 Tu seras remplie d’ivresse et de douleur ; C’est la coupe de désolation et de destruction, La coupe de ta sœur Samarie.

 

 

Le feu étranger

Le passage le plus remarquable dans la symbolique est le suivant

 

Le 10:1 Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus ; ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné.

Le 10:2 Alors le feu sortit de devant l’Eternel, et les consuma : ils moururent devant l’Eternel.

 

Nadab et Abihu, sont punis par Dieu pour lui avoir apportée un feu étranger. Il est évident pour les sensés que ce feu étranger est une métaphore. Et le sens de ce feu est comme celui du sacrifice, comme ceux des sacrificateurs

 

No 3:1 ¶ Voici la postérité d’Aaron et de Moïse, au temps où l’Eternel parla à Moïse, sur la montagne de Sinaï.

No 3:2 Voici les noms des fils d’Aaron : Nadab, le premier-né, Abihu, Eléazar et Ithamar.

No 3:3 Ce sont là les noms des fils d’Aaron, qui reçurent l’onction comme sacrificateurs, et qui furent consacrés pour l’exercice du sacerdoce.

No 3:4 Nadab et Abihu moururent devant l’Eternel, lorsqu’ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, dans le désert de Sinaï ; ils n’avaient point de fils. Eléazar et Ithamar exercèrent le sacerdoce, en présence d’Aaron, leur père.

 

No 26:61 Nadab et Abihu moururent, lorsqu’ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger.

 

Les sacrificateurs sont des prêtres(image de la descendance de Aaron) qui ont choisi de porter la parole de Dieu, il est écrit qu’il ont reçu le devoir de propager la parole (onction : apporter un message).

Ce feu est étranger comme la passion d’un homme pour un Dieu étranger.

 

Mal 2:11 Juda s’est montré infidèle, Et une abomination a été commise en Israël et à Jérusalem ; Car Juda a profané ce qui est consacré à l’Eternel, ce qu’aime l’Eternel, Il s’est uni à la fille d’un dieu étranger.

 

Nadab et Abihu se sont uni à une autre cause ou une religion qu’à celui de l’Eternel comme le fait Juda.

 

Autre variable de l’interprétation, on peut dire que si les repas sont comme les sacrifices alors apporter un feu étranger à l’Eternel est comme manger un repas préparé par un homme étranger ou une autre cause étrangère. Celui qui prépare un repas pour un autre, le fait pour l’argent comme les restaurateur ou les marchés.

 

C’est pour cela que dans le livre de vie de l’Agneau, il est écrit que l’on doit passer ses jours à préparer ses repas. C’est faire le sacrifice d’une odeur agréable à Dieu car nous somme sa demeure. Et quoi de meilleur qu’un repas préparé par soi même, avec ses propre légumes et ses animaux que l’on a é cultivé et élevé avec passion. C’est le summum de la traçabilité de l’alimentation.

 

Choisir le mode de vie de l’Eternel, comme un passion, une religion ou le feu de Dieu est logiquement la méthode pour faire parti des vivants, dans le cas contraire c’est faire parti des morts.

En choisissant un feu étranger, Nadab et Abihu ont choisi un feu mortel. Ils sont prêtre d’une religion étrangère et mortel.

 

Le feu de la destruction.

Le 4:12 le taureau entier, il l’emportera hors du camp, dans un lieu pur, où l’on jette les cendres, et il le brûlera au feu sur du bois : c’est sur le tas de cendres qu’il sera brûlé.

 

Le taureau, symbole de la bêtise humaine(bois) qui en croyant rassembler les richesses du monde, n’a fait que les brûler et réduire en cendre. Le monde de l’argent, le veau d’or terminera sa course sur un tas de cendre et l’homme aura compris la leçon.

 

Tag(s) : #Apocalypse -la fin d'un monde

Partager cet article

Repost 0