Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le symbole des quatre jours se présente en premier dans le récit de Jephthé dans Juge. C’est un peu long à lire mais cela en vaut le détour parce je veux en faire une analogie avec le sauveur

 

Jug 11:1 ¶ Jephthé, le Galaadite, était un vaillant héros. Il était fils d’une femme prostituée ; et c’est Galaad qui avait engendré Jephthé.

Jug 11:2 La femme de Galaad lui enfanta des fils, qui, devenus grands, chassèrent Jephthé, et lui dirent : Tu n’hériteras pas dans la maison de notre père, car tu es fils d’une autre femme.

 

Jephthé est le fils d’une prostituée, c’est à dire par son image que c’est un descendant de l’homme , un fils de l’homme, qui s’est marié avec une religion étrangère à la maison de Dieu (qui ne respecte pas la loi de Dieu et fabrique des idoles). C’est pour cela que ses frères disent qu’il n’hérita pas de la vie du paradis terrestre.

Mais lorsque une religion prostituée domine sur la vrai religion de Dieu, c’est celle de la vie qui devient une prostituée aux yeux de la prostituée.Jephthé est le fils d’une prostituée pour l’homme mais pas aux yeux de Dieu.

 

Jug 11:3 Et Jephthé s’enfuit loin de ses frères, et il habita dans le pays de Tob. Des gens de rien se rassemblèrent auprès de Jephthé, et ils faisaient avec lui des excursions.

Jug 11:4 ¶ Quelque temps après, les fils d’Ammon firent la guerre à Israël.

Jug 11:5 Et comme les fils d’Ammon faisaient la guerre à Israël, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephthé au pays de Tob.

Jug 11:6 Ils dirent à Jephthé : Viens, tu seras notre chef, et nous combattrons les fils d’Ammon.

Jug 11:7 Jephthé répondit aux anciens de Galaad : N’avez-vous pas eu de la haine pour moi, et ne m’avez-vous pas chassé de la maison de mon père ? Pourquoi venez-vous à moi maintenant que vous êtes dans la détresse ?

 

Jephthé a été rejetée, comme Jésus l’a été par Israël, et les compagnons de l’Agneau le seront par les chrétiens :

Lu 6:22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme !

 

Israël, n’ayant pas suivi les voies de l’Eternel se retrouve dans la détresse comme dans Isaïe :

Esa 5:7 La vigne de l’Eternel des armées, c’est la maison d’Israël, Et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé ! De la justice, et voici des cris de détresse !

 

Jug 11:8 Les anciens de Galaad dirent à Jephthé : Nous revenons à toi maintenant, afin que tu marches avec nous, que tu combattes les fils d’Ammon, et que tu sois notre chef, celui de tous les habitants de Galaad.

 

Les anciens reviennent à Jéphthé(l’esprit de Jésus) pour se sauver comme on revient vers Dieu.

 

Jug 11:9 Jephthé répondit aux anciens de Galaad : Si vous me ramenez pour combattre les fils d’Ammon, et que l’Eternel les livre devant moi, je serai votre chef.

Jug 11:10 Les anciens de Galaad dirent à Jephthé : Que l’Eternel nous entende, et qu’il juge, si nous ne faisons pas ce que tu dis.

Jug 11:11 Et Jephthé partit avec les anciens de Galaad. Le peuple le mit à sa tête et l’établit comme chef, et Jephthé répéta devant l’Eternel, à Mitspa, toutes les paroles qu’il avait prononcées.

 

Jephté est comme Jésus qui est le maître, le chef , le roi des Justes(juifs).

 

Jug 11:12 ¶ Jephthé envoya des messagers au roi des fils d’Ammon, pour lui dire : Qu’y a-t-il entre moi et toi, que tu viennes contre moi pour faire la guerre à mon pays ?

Jug 11:13 Le roi des fils d’Ammon répondit aux messagers de Jephthé : C’est qu’Israël, quand il est monté d’Egypte, s’est emparé de mon pays, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok et au Jourdain. Rends-le maintenant de bon gré.

Jug 11:14 Jephthé envoya de nouveau des messagers au roi des fils d’Ammon,

Jug 11:15 pour lui dire : Ainsi parle Jephthé: Israël ne s’est point emparé du pays de Moab, ni du pays des fils d’Ammon.

Jug 11:16 Car lorsque Israël est monté d’Egypte, il a marché dans le désert jusqu’à la mer Rouge, et il est arrivé à Kadès.

Jug 11:17 Alors Israël envoya des messagers au roi d’Edom, pour lui dire : Laisse-moi passer par ton pays. Mais le roi d’Edom n’y consentit pas. Il en envoya aussi au roi de Moab, qui refusa. Et Israël resta à Kadès.

Jug 11:18 Puis il marcha par le désert, tourna le pays d’Edom et le pays de Moab, et vint à l’orient du pays de Moab ; ils campèrent au delà de l’Arnon, sans entrer sur le territoire de Moab, car l’Arnon est la frontière de Moab.

Jug 11:19 Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, roi de Hesbon, et Israël lui dit : Laisse-nous passer par ton pays jusqu’au lieu où nous allons.

Jug 11:20 Mais Sihon n’eut pas assez confiance en Israël pour le laisser passer sur son territoire ; il rassembla tout son peuple, campa à Jahats, et combattit Israël.

Jug 11:21 L’Eternel, le Dieu d’Israël, livra Sihon et tout son peuple entre les mains d’Israël, qui les battit. Israël s’empara de tout le pays des Amoréens établis dans cette contrée.

Jug 11:22 Ils s’emparèrent de tout le territoire des Amoréens, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, et depuis le désert jusqu’au Jourdain.

Jug 11:23 Et maintenant que l’Eternel, le Dieu d’Israël, a chassé les Amoréens devant son peuple d’Israël, est-ce toi qui aurais la possession de leur pays ?

Jug 11:24 Ce que ton dieu Kemosch te donne à posséder, ne le posséderais-tu pas ? Et tout ce que l’Eternel, notre Dieu, a mis en notre possession devant nous, nous ne le posséderions pas !

Jug 11:25 Vaux-tu donc mieux que Balak, fils de Tsippor, roi de Moab ? A-t-il contesté avec Israël, ou lui a-t-il fait la guerre ?

Jug 11:26 Voilà trois cents ans qu’Israël habite à Hesbon et dans les villes de son ressort, à Aroër et dans les villes de son ressort, et dans toutes les villes qui sont sur les bords de l’Arnon: pourquoi ne les lui avez-vous pas enlevées pendant ce temps-là ?

Jug 11:27 Je ne t’ai point offensé, et tu agis mal avec moi en me faisant la guerre. Que l’Eternel, le juge, soit aujourd’hui juge entre les enfants d’Israël et les fils d’Ammon !

Jug 11:28 Le roi des fils d’Ammon n’écouta point les paroles que Jephthé lui fit dire.

Jug 11:29 ¶ L’esprit de l’Eternel fut sur Jephthé. Il traversa Galaad et Manassé ; il passa à Mitspé de Galaad ; et de Mitspé de Galaad, il marcha contre les fils d’Ammon.

Jug 11:30 Jephthé fit un vœu à l’Eternel, et dit : Si tu livres entre mes mains les fils d’Ammon,

Jug 11:31 quiconque sortira des portes de ma maison au-devant de moi, à mon heureux retour de chez les fils d’Ammon, sera consacré à l’Eternel, et je l’offrirai en holocauste.

 

Ici, Jephté fait la promesse de consacrer à Dieu celui qui sortira au devant lui, après la guerre avec les fils d’Ammon.

 

Jug 11:32 Jephthé marcha contre les fils d’Ammon, et l’Eternel les livra entre ses mains.

Jug 11:33 Il leur fit éprouver une très grande défaite, depuis Aroër jusque vers Minnith, espace qui renfermait vingt villes, et jusqu’à Abel-Keramim. Et les fils d’Ammon furent humiliés devant les enfants d’Israël.

Jug 11:34 Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des tambourins et des danses. C’était son unique enfant ; il n’avait point de fils et point d’autre fille.

 

Comme Dieu est unique alors il n’a qu’un Fils unique, qui ne marche que dans une seule voie, celle de l’Eternel. Et l’homme n’a qu’une seule communauté comme son unique fille, qui suit un Fils unique.

 

Jug 11:35 Dès qu’il la vit, il déchira ses vêtements, et dit : Ah ! ma fille ! tu me jettes dans l’abattement, tu es au nombre de ceux qui me troublent ! J’ai fait un vœu à l’Eternel, et je ne puis le révoquer.

 

Jephté est contraint de sacrifié sa fille unique comme Dieu sacrifie son Fils unique aux monde des ténèbres. L’auteur du livre de vie est sorti le premier au devant de Jésus, il a été sacrifié avec son sang à l’écriture du Livre de vie de l’Agneau.

Le vœu à l’Eternel c’est l’alliance à l’Eternel, puis les élus sont symbolisé par la fille de Jephté qui en ai sacrifié (les justes sont offert à l’éternité/Eternel)

 

Jug 11:36 Elle lui dit : Mon père, si tu as fait un vœu à l’Eternel, traite-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, maintenant que l’Eternel t’a vengé de tes ennemis, des fils d’Ammon.

Jug 11:37 Et elle dit à son père : Que ceci me soit accordé : laisse-moi libre pendant deux mois ! Je m’en irai, je descendrai dans les montagnes, et je pleurerai ma virginité avec mes compagnes.

 

Jephté représente l’esprit de Jésus, et sa fille pleure sa virginité comme si elle l’avait perdu, et deux mois est le temps que l’on met pour lire de livre de vie de l’agneau. Elle meurt pour renaître pure en Christ et comme un ange(elle change son esprit).

Si elle descend dans les montagnes c’est pour remonter à la suite des deux mois. La lecture du livre de vie de l’agneau est une élévation spirituelle mais aussi une descente dans le séjour de mort à cause des regrets, le goût amer d’avoir fait le mal. D’aillleurs il est écrit que Jésus descend au séjour des morts pour enseigner sa parole.

 

Jug 11:38 Il répondit : Va ! Et il la laissa libre pour deux mois. Elle s’en alla avec ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes.

 

Pour comprendre ce qu’est le sens de la virginité, j’ai mis pour l’exemple le verset suivant :

2Co 11:2 Car je(Paul) suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.

 

La virginité sur la montage est la circoncision dans les communauté rassemblés dans les montagnes .Ce passage de Juge est l’écho de la femme aux douze étoiles qui s’enfuie dans la montagne dans l’Apocalypse. Cette femme qui n’a pas connu d’hommes est comme une nouvelle alliance qui ne connaît que des anges et pas d’incirconcis ce qui fait d’elle une vierge de tout défaut dans son accomplissement.

 

Jug 11:39 Au bout des deux mois, elle revint vers son père, et il accomplit sur elle le vœu qu’il avait fait. Elle n’avait point connu d’homme. Dès lors s’établit en Israël la coutume

Jug 11:40 que tous les ans les filles d’Israël s’en vont célébrer la fille de Jephthé, le Galaadite, quatre jours par année.

 

La fille de Jephté est l’alliance de Dieu avec les hommes. Jephtlé mène un combat contre le mal qui opprime un peuple imagé par Israël.

Quatre jours par année signifie que sur le temps que mets en une année le chemin parcouru des anges sur la grande roue de la galaxie, l’homme met quatre jours pour se réveiller et devenir un ange, c’est comme une célébration à l’Eternel. Grâce à la nouvelle alliance les hommes choisis ne peuvent plus se faire de mal. Ensemble il ont les pieds et leur âme dans l’éternité..

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :