Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sens de la couleur rouge dans la bible est celui du sang. L’iniquité fait couler le sang et met Dieu en colère. Son irritation rouge reflète dans sa demeure , les hommes, et ressemble à une mer rouge. Et Satan, le dominateur, rouge comme un dragon, répand la sève de la vie des hommes.

 

La mer rouge de sang

Pour le sens de la mer, il vaut suivre celui de l’apocalypse

 

Ap 17:15 Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues.

 

Ce verset dit que la mer sont les peuples, nations, comme une mer humaine. Ce sont les flots qui portent en eux la parole de Dieu, mais une religion prostituée(aux richesses et pouvoirs) et étrangère(opposé à la vie) est assise sur sa maison.

voir symbole de la prostitué

 

Ap 7:3 (7-2) et il dit : (7-3) Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.

 

A cet endroit les Elus sont appelés et séparés des impies comme on sépare une mer en deux. Dans la maison que l’on range, on garde les ustensiles en or et on jette ce qui ne sert plus.

 

La destruction de la mer rouge

Ap 8:8 Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer ; et le tiers de la mer devint du sang,

 

Dieu retiendra les eaux pour laisser passer ses brebis(justes).Et il se jettera dans la mer, comme une montagne embrasée par le feu(conflit nucléaire), les peuples vont s’égorger entre eux, un conflit mondiale hyper destructeur, car les hauts sommets gouvernementaux ne voudront pas les gens abrogent leur jougs, et se sépare d’eux après avoir appris la Vérité, car les maîtres n’existe plus sans esclave . Nous retrouvons la couleur de la mer rouge, comme une mer en sang.

 

Ap 16:3 Le second versa sa coupe dans la mer. Et elle devint du sang, comme celui d’un mort ; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer.

 

C’est une coupe de vin qui fait déborder la mer, un monde mort se vide de son sang dans la fureur des derniers instants pour laisser place à de nouveaux horizons.

 

Ap 21:1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.

 

Ceux qui resteront vivant, ceux qui auront suivi le sauveur à l’abri des montagnes de l’Eternel, créeront une nouvelle terre où le malheur n’aura plus de place.

 

Ps 106:6 ¶ Nous avons péché comme nos pères, Nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal.

Ps 106:7 Nos pères en Egypte ne furent pas attentifs à tes miracles, Ils ne se rappelèrent pas la multitude de tes grâces, Ils furent rebelles près de la mer, près de la mer Rouge.

Ps 106:9 Il menaça la mer Rouge, et elle se dessécha ; Et il les fit marcher à travers les abîmes comme dans un désert.

 

Dieu fait couler le sang de la mer, parce que nous n’avons pas suivi ses voies de la vie, ses lois et commandements. Nous allons chairement(du mot chair) payer les conséquences de nos actes.

 

Satan, dragon rouge et la mer rouge au séjour des morts

 

De 11:4 Reconnaissez ce qu’il a fait à l’armée d’Egypte, à ses chevaux et à ses chars, comment il a fait couler sur eux les eaux de la mer Rouge, lorsqu’ils vous poursuivaient, et les a détruits pour toujours ;

 

Les peuples vont détruire leur monde, ses richesses, son économie, son industrie, tous les chevaux et leur char dans une grande bataille. Satan, le dragon rouge, sa grande hiérarchie d’anges de notre monde moderne civilisé disparaîtra dans les abîmes.

 

Ap 12:9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

 

Et celui qui sauve des eaux (Moïse), va conduire le petit peuple des rachetés, dans un désert privé des grands de notre monde.

 

Ex 15:22 Moïse fit partir Israël de la mer Rouge. Ils prirent la direction du désert de Schur ; et, après trois journées de marche dans le désert, ils ne trouvèrent point d’eau.

 

Au bout du séjour des morts, trois jours dans le désert ( trois mille ans sans vie de la parole de Dieu), ce sera l’abomination de la désolation. Ici l’eau et le désert ont un sens particulier, il sont contrairement ambivalent. C’est comme lire à l’envers, ou à l’image de Satan qui fait couler l’eau du sol au plafond, tout s’inverse.

Tag(s) : #Les couleurs

Partager cet article

Repost 0